INFOS ET ACTUALITES

Quand être systématiquement fatigué devient une pathologie…

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Le syndrome de la fatigue chronique reste une pathologie encore méconnue autant par le grand public que par la communauté scientifique. Cependant, cette maladie, décrite pour la première dans les années 1980, a bel et bien été reconnue par la classification internationale et par l’Assurance maladie en France. Malgré cela, elle demeure difficile à diagnostiquer sur le terrain. Une conférence tenue en avril dernier a permis de faire le point sur les dernières avancées de la recherche sur ce syndrome et sur ses causes potentielles.

Quand être systématiquement fatigué devient une pathologie…

Le syndrome de la fatigue chronique, une symptomatologie mieux définie et plusieurs pistes pour en découvrir les causes.

Une fatigue permanente depuis plus de 6 mois, un sommeil non réparateur, des malaises suite à un effort, le syndrome de fatigue chronique également nommé encéphalomyélite myalgique reste une pathologie bien mystérieuse. Difficile à diagnostiquer, aucun marqueur biologique n’a pour l’instant été déterminé, ainsi seul un ensemble de symptômes permet de l’identifier. Néanmoins ces 35 dernières années, de nombreuses recherches ont été menées afin de caractériser des anormalités typiques de cette maladie, et il s’avère que celle-ci touche le système nerveux mais pas seulement.

Une souffrance mal définie devient une véritable maladie quand les anomalies sous-jacentes responsables des symptômes sont clairement identifiées

Une inflammation chronique au niveau neuronal L’Institut National de Santé (NIH) américaine a tenu une conférence assez récemment sur les progrès effectués dans la compréhension de cette maladie qu’elle décrit comme sérieuse, chronique, et perturbant gravement la vie des patient. Un compte rendu a été publié dans le JAMA sur le sujet. Au niveau du système nerveux, on remarque dans certains cas, des troubles cognitifs associés comme des troubles de la mémoire ou de...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)