INFOS ET ACTUALITES

Rose Magazine fait sa révolution !

par .

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

    Précédent Suivant

Plus que jamais engagé, Rose Magazine poursuit sa route avec un numéro automne-hiver 2014-2015 "combattant" ; en phase avec ses créatrices - et l'ensemble de ses lectrices - qui ont souvent "lutté comme des lionnes pour conserver la vie"

Rose Magazine

Rose Magazine n°7 : l'âge de raison mais toujours agitateur d'idées et de contenus !

Rose Magazine, premier féminin gratuit pour les femmes touchées par le cancer, atteint aujourd'hui avec son numéro 7 - automne-hiver 2014/2015 - l'âge symbolique dit "de raison". Ses deux créatrices et "agitatrices d'idées", Céline Lis-Raoux et Céline Dupré, des "empêcheuses de soigner en rond" comme on aime en rencontrer, ont l'authenticité et la légitimité de leurs propos pour avoir vécu la maladie. Leur association, au fil des années, a su fédérer et convaincre les très nombreuses femmes/patientes touchées par le cancer - plus de 600 000 lectrices - mais aussi les nombreux partenaires qui s'engagent aujourd'hui toujours plus nombreux autour de Rose et de ses pertinentes innovations :

  • une campagne d'affichage lors d'Octobre Rose partout en France de la couverture de Rose magazine pour interpeller la société sur le cancer ;
  • un premier Job dating pour ses lectrices le 6 octobre prochain car le maintien et le retour à l'emploi avec ou après un cancer est un sujet plus que sensible ;
  • un site internet rénové, en décembre, et enrichi d'une plateforme communautaire de mise en relation afin d’aller plus loin et plus précisément dans le partage d’expériences. Le lien, toujours le lien... une des vocations chère à Rose Magazine...
  • Rose Magazine
  • Rose Magazine

Un nouveau Rose Magazine automne/hiver 2014/2015 en recto/verso : militant et girly...

Engagement, citoyenneté, militantisme...

En Portfolio de ce nouveau numéro de Rose magazine, qui sort en ce début octobre, mois consacré au cancer du sein sous l'appelation "Octobre rose", six femmes malades se glissent au cœur de chefs-d’œuvre de la peinture. Avec leur histoire, leurs blessures, elles deviennent les nouveaux visages de la beauté. L'une d'entre elles fait la couverture ; une couverture forte, emblématique à la fois de la lutte, de la représentation, du courage, de l'entrain, de quelque chose qui est en marche... tout juste si l'on remarque d'emblée que La liberté guidant le peuple, de Delacroix, a été revu et corrigé... ou plutôt est amputée d'un sein...  Céline Lis-Raoux, directrice de la publication l'affirme en toute sincérité dans son édito C’est une couverture courageuse. Une amazone portant le drapeau français. Une femme mastectomisée au cœur du fameux tableau de  Delacroix. (...) Nous, malades, portons les stigmates de notre combat mais aussi une force, une résilience, une envie que peu de "bien portants" mesurent.
C’est tout le sens de notre Une ardente. Notre égérie n’a pas de sein, mais qu’importe ! Quelle fougue ! Quel espoir ! Nous ne demandons pas l’impossible, nous voulons créer un nouveau champ des possibles.

Contre le cancer, la révolution est donc en marche - nouveaux traitements, nouvelles perspectives de guérison, soins de support reconnus, structures de soins novatrices, professionnels de santé engagés... - mais ce n'est pas tout. La révolution doit également se faire dans les esprits, dans le regard que la société porte sur la maladie cancéreuse et sur celles et ceux qui en sont atteints : les employeurs, les financiers... A ce titre, Céline Lis-Raoux le rappelle : Nous demandons à tous - malades, proches de malades...-  de s'engager à nos côtés et de signer la pétition rappelant au président de la République sa promesse sur le "droit à l'oubli" bancaire pour les ex-malades. Emprunter de l’argent est en effet autant symbolique que financier : c’est affirmer que le cancer peut être suivi d’un lendemain social. Que nous pouvons encore espérer créer une entreprise, payer des études à nos enfants, faire des projets. Vivre enfin !

"Le Michel Ange du téton", "Boule à zéro" : la solidarité amicale, une session d'escrime comme un antidépresseur...

100% newsmagazine et 100% féminin...

Rose magazine Automne - Hiver 2014/2015 garde une double ambition et la met en avant plus que jamais avec une couverture "engagée" côté pile et une couverture plus "girly" côté face... Les reportages sont toujours aussi passionnants et originaux : un tatoueur d'aréoles "le Michel Ange du téton", une enquête sur le "Sein militant" qui sert tous les combats féministes, l'intérêt de la méditation qui réduit anxiété et douleur, la mobilisation par l'escrime des corps meurtris qui booste le moral... Une mention particulière pour un reportage édifiant intitulé "A l'hôpital la pudeur outragé" qui devrait interpeller l'ensemble des soignants. Les patients rappellent ce qui est oublié trop souvent : la mise à nu est douloureuse, parfois même révoltante.. à l'hôpital notre corps ne nous appartient plus... Une évidence, et pourtant ...

On peut l'assurer Rose Magazine continue sa belle route engagée et militante et s'inscrit plus que jamais dans les problématiques de santé publique qui agitent aujourd'hui notre société. Il s'ouvre également à l'international...  l'Angleterre devrait en 2015 bénéficier d'une version "all in english" de son site internet...

Feuilletez Rose n°7 automne/hiver 2014/2015 en ligne

Rose Magazine en  pratique

Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Livres de la rédaction

Publicité

Commentaires (0)