EN BREF

Salaires dans la FPH : revalorisation et nouveaux échelonnements indiciaires

Dans le cadre des accords de juillet 2020 du Ségur de la santé, une série de textes législatifs relatifs aux nouveaux schémas d'échelonnement indiciaire de la fonction publique hospitalière sont parues au Journal Officiel du 30 septembre. Sont concernés, entre autres, les auxiliaires médicaux en pratique avancée1, les infirmiers en soins généraux et spécialisés2, les infirmiers anesthésistes3, les cadres de santé paramédicaux4, les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture5. Dans le même temps, les textes officiels portent sur la création des aides-soignants et des auxiliaires de puériculture de catégorie B et le déroulement de carrière des corps paramédiaux de catégorie A. Prévus pour entrer en vigueur le 1er octobre, les décrets modifient en conséquence le nombre et la durée des échelons des grades des corps concernés et fixent les nouvelles modalités d'avancement et de classement à la suite d'un avancement de grade. Ils précisent également les modalités de reclassement des agents dans les nouvelles structures de carrière ainsi que les dispositions transitoires applicables aux agents promouvables au moment de leur entrée en vigueur.

Notes

      1. Décret n° 2021-1259 du 29 septembre 2021 (échelonnement auxiliaires médicaux en pratique avancée)
      2. Décret n° 2021-1262 du 29 septembre 2021 (échelonnement infirmiers en soins généraux et spécialisés)
      3. Décret n° 2021-1261 du 29 septembre 2021 (échelonnement IADE)
      4. Décret n° 2021-1260 du 29 septembre 2021 (échelonnement cadres de santé paramédicaux)
      5. Décret n° 2021-1267 du 29 septembre 2021 (échelonnement aides-soignants et des auxiliaires de puériculture)

Publicité

Commentaires (1)

sandrine6

Avatar de l'utilisateur

10 commentaires

#1

et les IDE en catégorie B ?

Bonjour,
Je ne vois dans le décret aucune mention des revalorisations (ou non) des grilles salariales pour les IDE restés en catégorie B. Il serait prévu un droit au remord en janvier 2022, mais si nous sommes aussi bien informés qu'en 2011, je pense que nous allons encore nous faire avoir. Nous avons en effet été plus que mal informés : aucune info de notre direction, et nos délégués syndicats n'étant même pas au courant à l'époque !
La question avait été évoquée en 2016, nous n'avions reçu aucune info à ce moment non plus.
Je sais que "nul n'est sensé ignorer la loi" , etc.. mais dans ce domaine nous avons été nombreux je pense à être lésés salarialement par manque d'infos. Restée en catégorie B naïvement, je touche actuellement 1800€ nets pour 15 ans d'ancienneté !