INFOS ET ACTUALITES

#SoigneEtTaisToi - Les infirmiers à nouveau dans la rue le 24 janvier

La plupart des organisations d'infirmiers qui avaient organisé le mouvement social du 8 novembre dernier appellent à une nouvelle mobilisation à Paris le mardi 24 janvier 2017, dans un communiqué commun le 22 décembre 2016.

manifestation infirmiers

Les infirmiers seront à nouveau dans la rue le 24 janvier 2017.

Mise à jour du 13 janvier 2017 - Communiqué de presse conjoint - Dans la continuité de la mobilisation infirmière du 8 novembre 2016, les organisations associatives et syndicales AEEIBO, ANFIIDE, ANPDE, CEEIADE, Convergence infirmière, CNI, SNIA, SNICS-FSU, SNIES-UNSA, SNPI CFE-CGC, SNIPUERLIB, UNAIBODE, UNEF, UNIDEL appellent les étudiants en soins infirmiers, les infirmiers, les infirmiers spécialisés (IADE, IBODE, puéricultrices) et les cadres de santé à se mobiliser en nombre le 24 janvier 2017 à Paris. Rendez-vous est donné pour se rassembler dès 13h sur le parvis de la gare Montparnasse et converger vers le ministère des affaires sociales et de la santé. Le collectif d'organisation informe solliciter audience auprès de madame Marisol Touraine qui n'a reçu aucune des organisations signataires depuis son arrivée au ministère en 2012, et a laissé aux membres de son cabinet le soin de gérer, à la marge, les demandes avec pour seul objectif de désamorcer le mouvement de janvier... Et bien c'est raté on dirait bien ! 

Rappel de la vague de mobilisations

En novembre, 17 organisations d'infirmiers (salariés mais aussi libéraux) les avaient appelés à défendre des revendications spécifiques à cette profession. En réponse, le ministère des affaires sociales et de la santé avait annoncé des mesures: un groupe de réflexion sur la qualité de vie au travail (QVT) et sur la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle, une extension des revaccinations faites par les infirmiers, ou encore la finalisation de la réingénierie des formations d'infirmier de bloc (Ibode) et de puéricultrice.

"Dans la continuité du 8 novembre et suite au manque de réponses concrètes" apportées par la ministre Marisol Touraine face à l'ampleur du 'malaise soignant' et de son impact sur la qualité et la sécurité des soins, 14 des mêmes organisations annoncent d'ores et déjà un appel à mobilisation le 24 janvier 2017 à ParisDe plus amples informations seront communiquées début janvier, ajoutent-elles.

Trois des organisations qui avaient appelé au mouvement de novembre ne sont plus signataires : la FNI et le Sniil pour les infirmiers libéraux, et la Fnesi pour les étudiants. Le collectif réunit des syndicats (CNI et SNPI pour les hospitaliers, Snia plus précisément pour les infirmiers anesthésistes, Convergence infirmière et Snipuerlib pour les libéraux, Snics et Snies pour l'éducation nationale). D'autres sont des associations ou comités représentant les spécialités (Aneia et Ceeiade pour les anesthésistes, Aeeibo et Unaibode pour le bloc opératoire, ANPDE pour les puéricultrices), ainsi que l'Association nationale française des infirmières et infirmiers diplômés et étudiants (Anfiide) et l'association d'infirmiers libéraux Unidel.

Le 8 novembre, ces organismes avaient appelé à manifester le même jour que les syndicats GCT, FO et SUD de la fonction publique hospitalière (FPH). Ce ne devrait pas être le cas le 24 janvier car les trois centrales ont appelé de leur côté à un mouvement mardi 7 mars.

Par ailleurs, 25 organisations d'infirmiers (certaines sont membres du collectif, d'autres pas), ont lancé une pétition pour réclamer une véritable réactualisation du décret d'actes et d'exercice infirmier, note-t-on.

Publicité

Commentaires (5)

dino

Avatar de l'utilisateur

320 commentaires

#5

Ah bon ?

"Plus d'argent dans les caisses de L’État..." Parce qu'il y en a eu un jour ?

HOTMAIL29

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

AHAHA

Mais j'espere que vous revez! vous pouvez manifester autant que vous le voulez , il y a rien qui changera , il n 'y plus d argent dans les caisses de l'état . Et puis que Touraine vous croyez qu elles vous écoutent mais elle en a rien à foutre de vos caprices , Bonne Galere et bon Burn Out

JEDYTE

Avatar de l'utilisateur

22 commentaires

#3

Bonne marche !

Vous n'avez pas compris mon message, Alsete. Je ne méprise pas les soignants (dont je fais partie), je dis juste que les grèves des IDE qui sortent dans la rue ou arborant leur brassard "en grève" n'ont aucun effet puisqu'elles ne pénalisent personne et que tout tourne pendant ce temps là à l'hôpital et dans les cliniques, contrairement aux trains qui ne roulent pas quand la SNCF est en grève ou que le courrier n'est pas distribué quand c'est au tour de La Poste.
Voilà :-)

Alsete

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#2

Pas mort de rire

Jedyte, à part mépriser les soignants et vanter les bienfaits de la division des travailleurs, des idées moins capitulardes ?

JEDYTE

Avatar de l'utilisateur

22 commentaires

#1

LOL

Voilà et puis une fois que tout le monde se sera bien promené en blouse et avec des panneaux, chacun rentrera chez soi se mettre au chaud. Faut se rendre à l'évidence, tout le monde s'en fout de vos grèves, vous ne pénalisez personne et elles passent presque inaperçues, ce n'est pas comme celles de la SNCF !

A part ça, des idées efficaces ?