INFOS ET ACTUALITES

« Stop AVC » : 5 vidéos pour informer

par .

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) touche chaque année en France 155 000 personnes et occasionne 62 000 décès. Première cause de décès chez les femmes, l’AVC est aussi la première cause de handicap chez l’adulte. A l'occasion de la Journée européenne des AVC, le jeudi 14 mai, France AVC, le CNCF, avec le soutien du Laboratoire Boehringer Ingelheim, proposent depuis le 13 avril et jusqu'au 15 mai prochain, une série de 5 émissions : « Stop AVC : le magazine de la prévention »*. Pédagogique et instructif, les formats sont à voir en ligne… A vos écrans !

panneau signalétique

Première cause de décès chez la femme, l'AVC est aussi la première cause de handicap.

L’accident vasculaire cérébral ou AVC concerne tout un chacun. Mais ce n’est pas une fatalité. Pour le faire reculer, il faut mieux le connaître et mieux comprendre les actions de prévention. L’information est donc la clef pour lutter contre les conséquences dévastatrices de l'AVC. Prévenir les risques d’accident, c’est possible, et adopter les bons réflexes en cas d’accident, ça peut sauver des vies… Mais comment ? Pour répondre à ces questions, cette série de 5 émissions de 4’30 intitulée « Stop AVC : le magazine de la prévention » propose au sommaire de chaque émission :

  • une rubrique « Question d’AVC », avec un micro-trottoir suivi d’un zoom explicatif sur un aspect de l’AVC par un professionnel de santé (neurologue, médecin, cardiologue), une rubrique « Et si on parlait traitement », avec la question d’un patient suivie de la réponse d’un professionnel de santé (neurologue, pharmacien, médecin, cardiologue), et un mémo sur les symptômes et la prise en charge d’un AVC ;
  • un zoom sur les symptômes qui doivent vous alerter, et sur l’importance d’une prise en charge immédiate du patient en appelant le 15.

Emission n°1

  • Question d’AVC - Qu’est-ce qu’un AVC ? avec le Dr France Woimant, neurologue et Vice-Présidente de France AVC
  • Et si on parlait traitement : Comment prévenir un AVC ? avec France Woimant, neurologue et Vice-Présidente de France AVC
  • Mémo AVC

Visionner le module 1 sur YouTube

Emission n°2

  • Question d’AVC : Les facteurs de risque de l’AVC, avec le Docteur Gérard Roussey, médecin généraliste
  • Et si on parlait traitement : Pourquoi prendre un traitement anticoagulant ? avec le Professeur Laurent Fauchier, cardiologue
  • Mémo AVC

Visionner le module 2 sur YouTube

Emission n°3

  • Question d’AVC : Les conséquences d’un AVC avec le Dr France Woimant, neurologue et Vice-Présidente de France AVC
  • Et si on parlait traitement : Les interactions médicamenteuses et alimentaires, avec le Dr Mendelsohn, pharmacien
  • Mémo AVC

Visionner le module 3 sur YouTube

Emission n°4

  • Question d’AVC : La fibrillation auriculaire, avec le Docteur Olivier Hoffman, cardiologue
  • Et si on parlait traitement : Les signaux d’alerte sous anticoagulant et la conduite à tenir, avec le  Pr Jean-François Bergmann, chef du service de médecine interne à l’Hôpital Lariboisière
  • Mémo AVC

Visionner le module 4 sur YouTube

Emission n°5

  • Question d’AVC : Face à un AVC, agir vite, avec le Dr France Woimant, neurologue et Vice-Présidente de France AVC
  • Et si on parlait traitement : Que faire en cas d’oubli ? avec le Docteur Olivier Hoffman, cardiologue
  • Mémo AVC

Visionner le module 5 sur YouTube

La réalité en chiffres des AVC

  • Les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) sont un groupe d'affections au sein desquelles il faut distinguer les infarctus et les hémorragies cérébrales : l’infarctus cérébral représente 80% des AVC, 20% relevant d'un mécanisme hémorragique.
  • Dans les pays occidentaux, ils constituent la première cause de décès chez la femme la troisième chez l’homme, la deuxième cause de démence (après la maladie d'Alzheimer) et la première cause de handicap acquis de l’adulte.
  • En France, l’incidence annuelle est de 100 000 à 145 000 AVC par an, avec 15 à 20% de décès au terme du premier mois et 75% de patients survivant avec des séquelles.
  • L’AVC est à la fois une pathologie aiguë nécessitant une prise en charge en extrême urgence, et une maladie chronique dont les séquelles invalidantes conduisent de nombreux patients à la fréquentation du système de santé sur une longue période.
  • Environ 30 % des patients victimes d’un AVC constitué sont hospitalisés en soins de suite et de réadaptation (SSR) au décours de leur prise en charge en soins de courte durée. Ce sont des patients lourds : la moyenne des scores de dépendance physique.

*Seprem Productions/2015

Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Publicité

Commentaires (0)