INFOS ET ACTUALITES

Suicide d'un infirmier à l'hôpital européen Georges-Pompidou

    Suivant

Un infirmier de l'Hôpital européen Georges Pompidou (HEGP, Paris) s'est suicidé par défenestration dans la nuit de dimanche 5 à lundi 6 février 2017, a indiqué l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), dans un communiqué le 6 février 2017.

Un infirmier de l'hôpital Georges-Pompidou a mis fin à ses jours.

L'AP-HP a ainsi confirmé une information révélée lundi matin par France-Soir sur son site Internet. L'infirmier qui s'est suicidé à l'HEGP travaillait habituellement en équipe de suppléance de nuit mais il n'était pas de service cette nuit-là, explique l'AP-HP qui précise avoir reçu la compagne de l'infirmier dans la nuit.

Un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit se tenir lundi en fin de matinée, en présence du directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch. Une enquête a été diligentée par la direction de l'HEGP. La cellule d'analyse des suicides a été également saisie, en lien avec les représentants du CHSCT, souligne l'institution. Une cellule d'écoute et d'accompagnement a été mise en place pour "soutenir les agents qui en ressentent le besoin", ajoute l'AP-HP. Le suicide de l'infirmier est intervenu un peu plus d'un an après celui d'un médecin, le Pr Jean-Louis Mégnien, également par défenestration, à l'HEGP, rappelle-t-on. Cet acte a provoqué une grande vague d'émotion au sein de l'établissement et de toute l'AP-HP, suivie d'une polémique. Il a donné lieu au déclenchement de plusieurs enquêtes et d'une mission de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) qui a produit deux rapports sur des aspects différents. C'est sur la base d'un de ces rapports que la ministre des affaires sociales et de santé, Marisol Touraine, a présenté une stratégie nationale sur l'amélioration de la qualité de vie au travail dans les établissements de santé, en décembre 2016.

À lire sur le sujet leparisien.fr - Paris : un infirmier se jette du 8e étage à l’hôpital PompidouCommuniqué de presse du SNPI - Sixième suicide infirmier : combien leur faut-il de morts pour mettre fin à la maltraitance institutionnelle ? Marisol Touraine exprime son soutien à la famille et aux professionnels de santé Dans un communiqué de presse, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, adresse ses condoléances à la famille et aux proches de l'infirmier qui s'est...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

nana38

Avatar de l'utilisateur

36 commentaires

#1

excès de stress

dans les hopitaux, de nombreuses enquêtes font état d’une hausse constante de la fréquence et de l’intensité des facteurs de stress.
Certaines méthodes de management utilisées aujourd’hui provoquent des risques psychosociaux en augmentation. Le stress permanent au travail a des effets destructeurs et pathogènes sur les individus qui y sont soumis, d’où d’indispensables mesures de prévention : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=266