INFOS ET ACTUALITES

Des syndicats infirmiers dénoncent les conditions de fonctionnement des centres de vaccination

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

Ce vendredi 4 décembre, à 14h, plusieurs syndicats infirmiers appellent à la mobilisation devant le Ministère de la Santé. "La coupe est pleine", disent ils en dénonçant les conditions de la réquisition pour la vaccination de la grippe A (H1N1). Manque d'hygiène, de sécurité, de matériel, d'organisation, de personnel... 

Pourtant, le gouvernement annonce la mobilisation de 30.000 paramédicaux et déplafonne les heures supplémentaires. Tous les détails dans le communiqué.

 

Communiqué de Presse

Vaccination de masse : Réquisitionnées, exploitées, mises en danger

Pendant que la ministre pérore à la télévision, les étudiants en soins infirmiers et les formateurs sont en première ligne et vaccinent la population dans des conditions dignes d’un pays émergeant ( ! ), faute de personnel soignant disponible.

Pas de matériel suffisant, souvent pas de point d’eau, pas de produits désinfectants en cas de piqûre, même aiguille pour préparer et injecter.

Les réquisitions sont de plus en plus anarchiques, les volontaires qui s’étaient positionnés sur des horaires et des lieux, se retrouvent réquisitionnés sur d’autres lieux et d’autres horaires, aucun contrôle, n’importe qui enfile une blouse et peut vacciner !
Personne ne sait quand seront payés ceux qui vaccinent le samedi et le soir, alors que beaucoup d’étudiants ont arrêté leurs « petits boulots » qui sert à payer leur loyer.
Le ministère annonce un renforcement du dispositif sur l’Ile de France (170 centres) sans savoir avec quels personnels de santé et annoncent en même temps des suppressions d’emplois dans les hôpitaux.

Les Étudiants et les formateurs s’inquiètent aussi de la durée du dispositif au regard des études et des évaluations à venir ainsi que des périodes de congés.
Les formateurs accumulent les jours supplémentaires et on leur dit que les jours non pris au 31 décembre seront perdus ! la coupe est pleine.

Nous n’avons pas eu de réponses à nos questions lundi dernier à l’AP-HP, l’intersyndicale propose d’aller les chercher au ministère de la santé :

Vendredi 4 Décembre à 14H*
Avenue de Ségur, av Duquesne
M° Saint François Xavier ou la Motte Piquet


* un préavis intersyndical a été posé

Un communiqué des syndicats : CFDT AP-HP, CFTC, CGT AP-HP, FO AP-HP, et Solidaires Sud Santé AP-HP

Retour au sommaire du dossier Grippe

Publicité

Commentaires (3)

chepiok57

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#3

Manif

oui mais comme d'habitude pas de fédéralisme !!!!!

Pas de manifestation partout en france !!!!!

EQUATEUR

Avatar de l'utilisateur

38 commentaires

#2

Syndicat

Un responsable du SNICS/FSU, syndicat majoritaire des infirmières à l'Education Nationale était present dans la manif et au ministère pour soutenir les revendications des étudiants et dénoncer les réquisitions des personnels non-volontaires.

chepiok57

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#1

NONNONNON

Etre solidaire de la profession c'est refuser de travailler gratos!!!!!

L'état reste sourd sur nos revendications (conditions de travail, salaires, ordre infirmiers)

REFUSONS DE BOSSER GRATOS pour nous le pain est au même prix que pour le reste de la population qui elle ne boss pas gratuitement.