INFOS ET ACTUALITES

A la télé - Peut-on soigner les rhumatismes ?

Douleurs chroniques aux pieds, aux mains, aux genoux... les rhumatismes touchent en France près de 11 millions de personnes. L'émission Enquête de santé, sur France 5 ce 2 février 2016 à 20h40,  propose une enquête et un débat sur ces affections que la médecine ne sait toujours pas guérir et qui grèvent le budget de l’assurance maladie. 

radios arthrose arthrite

En France, les rhumatismes représentent le premier motif de recours aux soins et la cause majeure des congés maladie et des hospitalisations. © Pulsations

C’est comme si on prenait un marteau et que toutes les heures ou tous les jours on vous tapait dessus. Des douleurs dans tout le corps, de la pointe des pieds jusqu’en haut de la tête, qui vous mettent au tapis… Atteint de spondylarthrite ankylosante, Albert, styliste, décrit une souffrance qu’il est loin d’être le seul à éprouver. Comme lui, 800 000 personnes en France sont touchées par un rhumatisme inflammatoire. Dans ce cas, le système immunitaire, défaillant, entraîne une inflammation chronique, notamment des articulations : poignets, mains, pieds gonflent et se déforment ; colonne et bassin s’enraidissent. Ce type de rhumatismes peut survenir chez l’adulte jeune, contrairement à une autre forme liée au vieillissement : l’arthrose.

Derrière le terme général, on retrouve, en effet, deux familles de maladies distinctes, les rhumatismes inflammatoires et les dégénératifs. Ces derniers concernent 10 millions de Français, soit un adulte sur cinq, dont Régine, une retraitée très active, et Alain, un passionné de danse sportive. Ils sont dus à la destruction progressive du cartilage avec l’âge. Point commun à toutes ces pathologies : la douleur, qui peut s’avérer très handicapante physiquement, psychologiquement, mais aussi socialement. Comme l’explique Albert, qui a dû quitter le monde de l’entreprise : Ça ne se voit pas de l’extérieur, donc on n’a rien ! Heureusement, les deux tiers des personnes atteintes d’une maladie rhumatismale inflammatoire peuvent être soulagées grâce à des médicaments qui agissent sur le système immunitaire et bloquent la réaction inflammatoire. En revanche, pour ceux qui souffrent d’arthrose, il n’existe pas encore de traitement efficace.

crédit photo pulsations

Dans certains cas, la chirurgie peut être envisagée et constituer une solution. © Pulsations

Des essais cliniques en cours

Mais un espoir est en vue. A l’Institut de médecine régénératrice et de biothérapie, des scientifiques effectuent des tests sur des rongeurs arthrosiques. L’objectif est de réparer le cartilage détruit et de freiner l’évolution de la maladie grâce à l’injection, dans l’articulation, de cellules souches provenant du tissu adipeux. Reste à confirmer les résultats, encourageants, chez l’homme. Un essai clinique est déjà en cours, dont les conclusions sont prévues pour 2018.

En attendant, Régine, Alain et les autres se débrouillent comme ils peuvent entre antalgiques, remèdes de grand-mère, compléments alimentaires... La retraitée, qui refuse de baisser les bras, fait confiance à son pharmacien tout en n’étant pas dupe : C’est beaucoup dans la tête ; il faut y croire. Pas entièrement faux. Selon le Pr François Rannou, rhumatologue-rééducateur (hôpital Cochin) : L’effet placebo, très important dans cette maladie, est de l’ordre de 30 à 60 % selon les études, ce qui est énorme. Pour tenter de venir à bout des douleurs, certains font appel à des techniques nouvelles, dont l’efficacité n’a pas été prouvée. Alain, lui, a trouvé un bon kinésithérapeute qui lui a permis de reprendre la danse, en lui apprenant à bouger différemment et à préserver ses articulations. Parfois, la seule solution est la chirurgie. Mais quand faut-il se faire opérer ? Malgré leur fréquence et leur retentissement sur la vie quotidienne, les affections rhumatismales restent mal connues du grand public. La réalisatrice de ce documentaire pointe les causes des dysfonctionnements dans la prise en charge de ces maladies, qui coûtent à la société 3,5 milliards d’euros chaque année.

• Documentaire : « Rhumatismes : pourquoi ça coince ? », durée 52’  Réalisation Marie Chagneau, Production Pulsations avec la participation de France Télévisions, 2015. Magazine, durée 50', présentation Marina Carrère d’encausse et Michel Cymes,avec la participation de BenoÎt Thévenet ? Réalisation Bernard Faroux, Production Pulsations avec la participation de France Télévisions.

Cet article est paru sur Le MAG de France 5, Tous les temps forts de la semaine du 30 janvier au 5 février 2016.

Publicité

Commentaires (0)