INFOS ET ACTUALITES

A lire - Trauma et résilience. Victimes et auteurs

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

    Précédent Suivant

Cet ouvrage collectif de 450 pages reprend en détail la nature et les différentes formes du trauma et la réponse adaptative de l’esprit : la résilience. Il va même plus loin en proposant différentes formes de thérapies, non seulement pour la victime mais aussi pour l’auteur du trauma (agresseur, pédophile, parent violent...). Le contenu, très détaillé, permet d’avoir une compréhension précise des processus de reconstruction de soi.

La principale énigme de ce livre sera la première phrase de la quatrième de couverture : "rapprocher les deux concepts de trauma et de résilience ne va pas de soi’’. En effet, sans le trauma, les processus de résilience n’ont pas de sens car ils sont justement une conséquence directe du trauma. On pourrait tout autant dire que le lien entre la pluie et le parapluie ne va pas de soi non plus... Mais dès les premières pages du corps de texte, l’esprit s’éclaircit. Trauma et résilience sont parfaitement définis.

Comment peut-on comprendre ce qu’est un traumatisme ?

Trauma et resilience victimes et auteursImaginons que l’esprit soit comme un fruit. Il est constitué de pulpe, l’essence du fruit, ainsi que d’une couche externe plus résistante qui protège des agressions extérieures, la peau. Cette dernière, que l’on appelle le pare-excitateur chez les freudiens, rend indifférent aux petites agressions du quotidien mais atténue également les agressions un peu plus importantes. C’est à ce moment-là que les défenses d’un individu s’expriment. On va se mettre en colère, répondre à l’agressivité par de l’agressivité, chercher une épaule compatissante pour se délester de son surplus de mal-être…

Mais parfois l’agression est trop puissante et les mécanismes habituels de défense n’ont plus de prise. Il y a alors risque pour l’organisation et la cohérence même de l’esprit. C’est à ce moment -là que l’on peut parler de traumatisme. Les auteurs en décrivent ainsi deux formes qui pourraient correspondre aux termes de chronique et d’aigu. Si certains traumatismes sont dus à un environnement toxique, comme des contextes de vie destructeurs et avilissants aux effets d’usure qui peuvent...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)