INFOS ET ACTUALITES

Une semaine pour dire « Stop aux agressions rénales »

Cette année, la Semaine Nationale du Rein se déroule du 23 au 30 mars 2013 pour poursuivre les actions menées lors de la Journée Mondiale du Rein du 10 mars. L'objectif est de sensibiliser le grand public aux maladies rénales.

stop aux agressions rénalesDu 23 au 30 mars 2013, lors de la Semaine Nationale du Rein, la Fédération Nationale d'Aide aux Insuffisants Rénaux (FNAIR), souhaite informer le plus grand nombre sur l'insuffisance rénale qui concerne 3 millions de personnes en France. A cette occasion, des opérations de sensibilisation et de dépistage se déroulent au sein de différents établissements de santé français. Cette année, la prévention porte plus particulièrement sur deux thèmes : « l'autonomie en dialyse » et « le suivi de l'insuffisance rénale aiguë ».

Le dépistage survient souvent trop tardivement

La maladie rénale est généralement asymptomatique ce qui engendre souvent un dépistage tardif. En effet, les personnes touchées peuvent rester en bonne santé apparente avec des reins fonctionnant à 10 ou 20 % de leur capacité normale. Chaque année, 10.000 Français apprennent qu'ils souffrent d'une insuffisance rénale chronique (IRC). Les lésions présentes dans les reins sont alors irréversibles et mènent progressivement à une insuffisance rénale chronique terminale (IRCT). A ce stade, la dialyse est inévitable et permanente. Un dépistage précoce peut permettre de retarder la mise en dialyse, voire de l'éviter en traitant la maladie ou par une greffe préemptive.

« 1 Français sur 20 a les reins malades sans le savoir »

Encourager les donneurs vivants

affiche 60 ans greffe rein donneur vivant

En 2012, 8.942 patients souffrant d'insuffisance rénale terminale étaient en attente de greffe, contre 5.942 en 2006, et seulement 35 % d'entre eux bénéficieront d'une transplantation à cause du manque de greffons. De plus, le délai avant de bénéficier d'une première greffe rénale a fortement augmenté au fil des années et est passé de 14,5 mois en 2008 à 40 mois en 2012.
Pour répondre à ces problématiques, un plan greffe 2012-2016 a été mis en place pour encourager les greffes à partir de donneurs vivants qui représentaient seulement 12 % des transplantations en 2011. Une enquête réalisée par l'agence de biomédecine a été menée pour en savoir plus sur la qualité de vie des ces donneurs. Elle révèle que 97 % d'entre eux jugent que leur santé est excellente et 98 % seraient prêts à renouveler l'expérience.

Des progrès considérables ont déjà été faits, notamment en ce qui concerne la maîtrise technique des greffes ABO-incompatibles, mais à l'aube du 61ème anniversaire de la première greffe de rein à partir d'un donneur vivant , il reste encore beaucoup à faire...

Les maladies rénales en chiffres

  • 1 Français sur 20 a les reins malades sans le savoir ;
  • 39.183 Français sont dialysés ;
  • 31.139 personnes en France sont porteuses d'un greffon rénale ;
  • 9.030 patients sont en attente d'une greffe de rein ;
  • à partir de 60 ans, la fonction rénale diminue de 10 % tous les dix ans.
Creative Commons License


Rédactrice Infirmiers.com
aurelie.trentesse@infirmiers.com

Publicité

Commentaires (0)