INFOS ET ACTUALITES

Vaccination grippe A H1N1 : Un syndicat d’infirmières exige un consentement éclairé

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

Dans le cadre de la grippe A H1N1, le SNPI (Syndicat National des Professionnels infirmiers) CFE-CGC, exige un « consentement éclairé » pour les personnes qui vont se faire vacciner.

Dans un communiqué du 1er septembre, ce syndicat alertait sur le fait qu’une vaccination massive contre un virus grippal relativement bénin, présente des risques, du fait d’un vaccin H1N1 développé trop rapidement, et d’un adjuvant susceptible de déclencher des maladies auto-immunes. Le 2 septembre, Roselyne Bachelot a annoncé qu’elle allait commander des vaccins H1N1 sans adjuvant pour les populations sensibles (nourrissons, femmes enceintes, maladies auto-immunes,..). Le 3 septembre, Thierry AMOUROUX, le Secrétaire Général de ce syndicat a participé à une réunion avec Véronique BILLAUD et...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

ndoye2008

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

point de vu

salut je pense bien que le snpi a raison de refusé a cette vaccination contre le grippe A N1H1 puis qu'il a donné des arguments qui justifient leur refus. Dans ce cas il sera necesaire aux vaccinateurs de faire ce que le cnpi veule.merci