INFOS ET ACTUALITES

Vacciner contre la grippe les femmes enceintes et les obèses

C'est l'avis du Haut Conseil de la Santé publique, qui recommande de le faire rapidement, avant que l'épidémie s'installe.

Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a recommandé dans un avis diffusé le 30 décembre 2010 la vaccination rapide contre la grippe des femmes enceintes et des patients obèses. Sa décision est fondée sur le constat que "le virus grippal A(H1N1)2009 a gardé des caractéristiques du virus pandémique par sa propension à affecter gravement les femmes enceintes et les personnes obèses".

Sont également présents les virus A(H3N2) et B. En France métropolitaine, 25 cas graves de grippe ont nécessité une hospitalisation en réanimation. Parmi eux, 17 étaient liés au virus A(H1N1) et parmi ces derniers se trouvaient deux femmes enceintes et quatre patients obèses.

Le HCSP préconise donc que les femmes enceintes et les sujets présentant une obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur ou égal à 30 kg/m2 "soient rapidement vaccinés", sans toutefois préciser explicitement qu'ils le soient avec un vaccin trivalent contre la grippe saisonnière (qui comprennent la souche A(H1N1)2009). De nombreuses doses de vaccins monovalents contre la grippe A(H1N1) ont actuellement atteint les délais de péremption.

Le dernier avis du Haut conseil sur le sujet daté du 23 avril pour la saison grippale 2010-11 recommandait l'administration du vaccin monovalent contre la grippe A(H1N1) pour les femmes enceintes (sans facteur de risques pour la grippe saisonnière, à partir du deuxième trimestre de grossesse), les patients obèses et les patients atteints de maladies endocriniennes et métaboliques susceptibles d'être décompensées par une infection aiguë.

Il préconisait l'administration du vaccin trivalent contre la grippe saisonnière pour les personnes habituellement à risque de complications des suites de la grippe saisonnière.

Dans son avis diffusé jeudi, le HCSP rappelle les recommandations existantes de vaccination contre la grippe saisonnière, en insistant sur les sujets de moins de 65 ans ayant des facteurs de risque les rendant éligibles. Il souligne l'intérêt de la vaccination contre la grippe "au titre de la protection individuelle dans la population générale", des complications graves ayant été observées chez des sujets jeunes sans facteur de risque.

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)