INFOS ET ACTUALITES

Vers une politique anti-tabac plus offensive...

Cet article fait partie du dossier:

Tabacologie

    Précédent Suivant

Les pneumologues lancent un nouvel appel en direction des politiques pour qu'ils mettent en œuvre des actions ayant pour objectif la fin progressive du tabac, c'est-à-dire une prévalence de fumeurs de moins de 5%, dans un communiqué diffusé vendredi à l'occasion de l'ouverture à Lyon du Congrès de pneumologie de langue française (CPLF).

Vers une politique anti-tabac plus offensive...S'appuyant sur le thème principal de l'édition 2012, les infections respiratoires, les pneumologues - quelques 5000 praticiens présents lors du Congrès dont un quart venant de pays étrangers francophones - rappellent que le tabac y contribue de manière active et passive.

"Il reste un facteur majeur d'augmentation du risque et de gravité de ces infections" chez l'enfant et l'adulte, soulignent les organisateurs du CPLF, la Société de pneumologie de langue française (SPLF), le Collège des pneumologues des hôpitaux généraux (CPHG) et l'Association de perfectionnement post-universitaire des pneumologues (APP).

Les pneumologues demandent aux politiques de reprendre "la voie prise en 2003 avec le premier plan cancer", avec comme but fixé la "fin progressive du tabac".

Cet objectif de moins de 5% de fumeurs, demandée par les associations françaises et européennes et les acteurs de santé, a déjà été voté par les députés finlandais et, selon le CPLF, "sera atteinte dans certains pays dès 2025"."Une fin du tabac en 2040 en Europe est un objectif réaliste si les politiques suivent l'opinion très majoritaire des Français qui demandent que les jeunes soient protégés d'une initiation précoce au tabagisme et que le traitement de la...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)