INFOS ET ACTUALITES

Vers un vaccin contre le Sars-Cov-2, vers une recrudescence des antivax ?

Cet article fait partie du dossier:

Ethique et soin

    Précédent Suivant

Professionnels de santé, influenceurs sur les réseaux sociaux, scientifiques, associations, ils ont décidé de se réunir pour former un groupe travail intitulé « Vaccination et lien social » afin de rendre plus visible et disponible une information véridique claire et précise sur la vaccination pour l’ensemble du grand public. Leur but est de mettre en place une communauté active d’experts pour rendre les faits scientifiques sur les vaccins plus audibles notamment dans les espaces d’influences dont usent beaucoup les antivax.

Un groupe de travail pour améliorer la communication autour de de la vaccination vient de se former. Son but : rendre le plus lisible possible les faits scientifiques à propos des vaccins.

Se faire vacciner est un acte de solidarité, une avancée pour la société . Cependant ce parti pris de santé publique est de plus en plus contesté par un mouvement de plus en plus présent mené par ceux que l’on surnomme maintenant : les antivax. Ces contestations ne sont pas à prendre à la légère car, du point de vue strictement médical, le vaccin est un puissant traitement prophylactique, et le seul à être capable d’éradiquer totalement des maladies ! Pourtant, le doute s’est installé chez certains et l’utilisation des réseaux sociaux aide à propager des messages douteux, voire erronés sur les vaccins.

C’est pourquoi un collectif de scientifiques, de professionnels de santé ou des médias sociaux ont décidé de créer un cercle de réflexion sur le sujet baptisée « Vaccination et lien social » (VSL). Une réunion inaugurale s’est tenue récemment pour présenter ce « think tank ». L’objectif majeur de ce groupe est d’apporter des informations rationnelles et compréhensibles au grand public et plus spécifiquement aux personnes qui doutent quant aux rapport bénéfice/risque des vaccins comme, par exemple, des jeunes parents. Pour cela, il est primordial, selon eux, d’occuper l’espace internet avec une coalition d’acteurs de l’e-santé et d’utiliser les nouvelles ressources technologiques et l’intelligence artificielle pour atteindre les différentes strates de la population. Le collectif souligne néanmoins que leur but n’est pas de faire un groupe « anti-antivax ».

La communication antivax Une récente enquête, menée par Nile et Antidox entre janvier et avril 2018, a permis d’extraire 154 700 mentions de médias en ligne. Twitter, blogs, forums de discussions, Instagram, Youtube, Facebook, Reddit, des sujets sur les questions vaccinales sont présents partout. Cependant, la communauté antivax est plus visible malgré le fait qu’elle représente une part marginale de la population (10%). En effet, sur 25 vidéos les plus vues sur youtube, 18 tiennent des propos à...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)