INFOS ET ACTUALITES

A voir - Belle et rebelle face au cancer

par .

Seule en scène, 1 heure durant, avec humour et dérision, réalisme et ironie, vitalité et émotion, Noémie Caillault rejoue son histoire avec le cancer. « Maligne » est une leçon de vie réjouissante qui nous claque en pleine face, nous éclabousse de vitalité, et nous donne envie de rester debout quoi qu'il arrive ; une impressionnante catharsis aussi élégante qu'énergique.

Noémie Caillault

Noémie Caillault seule en scène avec « Maligne »

Si l'on s'en tient au titre de ce spectacle « Maligne » proposé par Noémie Caillault, une jeune femme qui nous propose de vivre sur scène son « épopée cancer », la plus maligne des deux n'est peut-être pas celle que l'on pense… tout du moins au début… En effet, apprendre, incidemment, que l'on a un cancer du sein et qu'il va falloir en passer par toute une batterie d'examens tous plus angoissants les uns que les autres et subir un traitement qui ne l'est pas moins… ça commence plutôt mal… Mais face à la tumeur maligne, Noémie ne l'est pas moins, déployant ingéniosité pour l'affronter avec courage, pugnacité et énergie du désespoir parfois pour se tenir debout, quoi qu'il lui en coûte… Environnement (in)hospitalier, corps médical au ton compassé ou pas, proches secoués et secouants… bien des têtes à têtes pour Noémie qui se transforment vite en têtes à queue !

Ou comment, à 27 ans, voyager dans la vie avec un invité surprise.. le cancer !

L'épreuve du cancer façon stand-up personne n'avait encore osé… De plus, le meilleur des scénaristes n'aurait pu en inventer la matière et proposer un texte collant « au plus près » à la réalité de la maladie… Alors Noémie l'a fait, l'a écrit et le joue maintenant tous les soirs sur scène depuis plus d'un an avec un succès flamboyant… Noémie qui, à 27 ans, vit à fond, avec une énergie débordante. Noémie qui va être débordée par l'arrivée de ce « cancer du sein », « petite tumeur maligne » qui la cueille dans la fraîcheur de sa jeunesse, dans la candeur de ses amours, dans la dynamique de ses projets de vie. Elle ne l'a pas encore éprouvé dans sa chair mais oui, la vie est fragile, vilaine, la vie peut-être une maladie mortelle. Et Noémie a peur, et nous avec elle...

Dans un corps à corps avec son cancer, Noémie nous transporte… On souffre, on rit, on pleure avec elle, on y croit parce que c'est réel...

Maligne l'AfficheRejouer son histoire avec le cancer, la raconter, la partager avec le public est sans doute pour Noémie, provinciale « montée à Paris pour faire du théâtre », un exercice de style mais aussi de résilience, un exutoire bénéfique qui a contribué et contribue sans aucun doute à ce que Noémie aille bien aujourd'hui après quatre années de traitement. Faire quelque chose de cette satanée et détestable maladie, en faire une authentique expérience de vie n'est pas donné à tout le monde. Transformer le tragique en énergique et le combat en parcours initiatique, se jouer du destin, même si rémission ne veut pas tout à fait dire guérison… Noémie y parvient avec brio. A l'issue de cette heure partagée avec elle, on a tremblé, on a douté, on s'est moqué, on s'est bagarré, on a rit parce que oui, définitivement on peut rire de tout, même d'un petit crabe qui a su faire son chemin au coeur d'un petit sein, pourtant inoffensif, qui ne demande qu'à être aimé et caressé… Un petit sein « serein » que Noémie offre délicatement à notre regard à la dernière seconde… Nous vient alors une vive émotion, encore ravivée lorsqu'on réalise que l'anagramme de NOEMIE, est EN EMOI…

Regarder un petit extrait de Maligne…

Noémie Caillault est sur la scène du théâtre de la Pépinière, à Paris, du jeudi au samedi à 19h avant d'aller jouer Maligne en avigon. Une tournée suivra.

Suivre l'actualité de Noémie Caillault sur son site http://www.noemiecaillault.com/, sur sa page facebook, via son compte twitter @NoemieCaillault.

Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Publicité

Commentaires (0)