INFOS ET ACTUALITES

« Vous auriez dû faire médecine ! »... ou pas !

Cet article fait partie du dossier :

Blogs infirmiers

    Précédent Suivant

Infirmière dans une grande ville, elle raconte avec beaucoup d'humour sur son blog son quotidien. Sa chronique du jour est "un coup de gueule" envers ceux qui considèrent qu'elle aurait dû faire médecine. Et puis quoi encore !

coup de gueule hygiaphone

Les infirmiers ne sont pas des médecins ratés

« Vous auriez pu faire médecine ! ». C’est ce que m’a dit l’un des médecins avec lesquels je travaille alors qu’elle me demandait mon avis sur la prise en charge d’une de ses amies malades.

Cinq mots qui me lacèrent l’estomac. Pour elle c’est un compliment, pour moi c’est comme si elle me crachait dessus, sur moi et toute ma profession. Oui Docteur, j’aurais pu faire médecine, parce que je ne suis pas plus bête qu’une autre et que rien n’est insurmontable dans la vie. Mais non Docteur, si je n’ai pas fait ces études, ce n’est pas parce que je ne m’en croyais pas capable, c’est parce que je ne le voulais pas. Ce que je voulais c’était être infirmière, aussi saugrenue que cette volonté puisse paraître à vos yeux.

Deux semaines plus tard, on parle de diarrhées et des risques de l’Ercéfuryl, entre le plat principal et le dessert. « Oh vraiment c’est dommage ! Vous auriez dû faire médecine ! »  J’essaie de garder mon calme mais je sens déjà mes cheveux se hérisser sur mon crâne, comme si je n’étais déjà pas assez mal coiffée comme ça. « Docteur, connaissez-vous vraiment notre champ de compétence ? Ce sujet sur lequel on discute, en fait partie. C’est celui qui administre un médicament et qui est responsable des conséquences de celui-ci. Un infirmier connaît les propriétés et risques d’un traitement, c’est son métier. Il doit pouvoir les expliquer à son patient, il doit pouvoir surveiller les effets indésirables, il doit pouvoir détecter une anomalie dans votre prescription ».

Dix jours plus tard, ma doctoresse qui, je commence à le croire, a un sérieux trouble de la mémoire me demande : «  Pourquoi vous n’avez pas fait médecine ? ». Mais Docteur, pourquoi aurais-je du faire médecine si je voulais être infirmière ? J’aime ma profession. J’aime prendre en charge un patient de manière personnalisée, en prenant en compte sa personnalité, sa culture, son environnement. J’aime écouter, j’aime tenir la main. Je vous laisse diagnostiquer, laissez-moi prendre soin. La seule chose que j’envie aux médecins, c’est leur salaire.

Une semaine plus tard on parle de vaccins, leurs risques, leur efficacité... « Oh mais c’est épidémiologiste que vous auriez dû être, pas infirmière ! ». Le métier a changé mais la teneur du discours est la même. Pourquoi ne peut-elle pas concevoir qu’on puisse vouloir être infirmier ? Est-ce si dégradant à ses yeux d’exercer cette profession ? Elle croit me passer de la pommade mais ne fait que m’insulter. « Docteur, avec tout le respect que je vous dois, j’aurais peut-être pu être médecin, épidémiologiste ou je ne sais quoi d’autre, mais une chose est sûre, avec votre fibre psychologique aussi fine que les bras d’un déménageur, vous, vous n’auriez pas pu être infirmière ».

Hier, de guerre lasse, quand, je ne sais plus à quel sujet, ma doctoresse a réitéré sur son histoire de médecin, je lui ai répondu : « Je préfère être infirmière, au moins les jours où je suis fatiguée et quand je n’ai pas envie de réfléchir, personne ne me reprochera d’être idiote ». Ma réplique l’a bien fait rire et à mon grand désespoir, pour une fois, elle avait l’air d’être convaincue par ma réponse.

vousfaitesunsijolimetier@gmail.com http://vousfaitesunsijolimetier.blogspot.fr/

Retour au sommaire du dossier Blogs infirmiers

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (2)

SsicaLuna

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#2

Tellement vrai

"Ah, tu veux faire infirmière parce que tu n'as pas les capacités de faire médecine? NON
"Mais pourquoi tu ne fais pas médecine avec les supers notes que tu as?" Ce n'est pas le même métier!
C'est juste blasant!

oktanol

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#1

Un air de déjà vu

Génial. J'ai une impression forte de déjà-vu. Même en tant que stagiaire IDE 3ème année, on me demande parfois pourquoi je n'ai pas plutôt fait médecine. Le stéréotype (toujours très présent) homme-médecin et femme-infirmière ne m'aide pas sur ce plan, mais tout de même...