INFOS ET ACTUALITES

Emission du 12 mai en replay sur Infirmiers.com !

par .

Cet article fait partie du dossier :

Journée Internationale de l'IDE

    Précédent Suivant

Chaque année, le 12 mai célèbre la Journée internationale de l'infirmière. Infirmiers.com a eu le plaisir à cette occasion de vous proposer une émission, en direct... La finalité : une belle valorisation du métier dans ses différentes facettes... Si vous ne l'avez pas vu, le replay est maintenant disponible sur youtube !

Le lien de visionnage nest disponible via une page dédiée...et maintenant aussi sur youtube !

Deux portraits d'infirmière, deux vies professionnelles, deux engagements…

Deux portraits d'infirmière, deux vies professionnelles, deux engagements…

On ne le dira jamais assez, les savoirs, savoirs-faire et savoir-être déployés par les infirmier(e)s doivent être tous les jours accompagnés, valorisés et partagés et il est de notre devoir, sur infirmiers.com comme ailleurs, que de le faire savoir largement, contribuant ainsi au rayonnement de toute une profession et ce, bien au-delà de nos seules frontières... La profession reste en effet encore timide sur la mise en avant de ses compétences et sur la place centrale qu'elle occupe au sein de notre système de...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

mickaelm

Avatar de l'utilisateur

141 commentaires

#3

bravo

si certes tout une part de nos problèmes n'a pas été évoquée, j'ai trouvé pour ma part cette première émission très intéressante. Mais il me semble important de la dissociée de la journée internationale, car je ne pense pas que cette dite journée fasse avancer nos revendications quant à la reconnaissance salariale.
les auteurs ont non seulement donné une image réelle de notre profession mais ils ont aussi mis le doigt sur ce qui fâche: la rémunération et les budgets. Avec leurs arguments comment peut-on encore accepter nos salaires de misère. Prenons l'exemple d'un autre métier humain, l'enseignement, comment se fait-il qu'il puisse y avoir une différence de 20% en fin de carrière?
parler de ce qu'on fait me semble aussi indispensable mais les directions prises en ce moment, par la multiplication d'entités nationales ou internationale soit disant représentatives desservent notre cause.
une solution? obliger tout élu, et directeur d'hôpital, ainsi que leur famille a assumer leurs choix budgétaires, en ayant l'obligation de recevoir les soins dans les hôpitaux publics...on verrait certainement rapidement augmenter les budgets...

dan65

Avatar de l'utilisateur

36 commentaires

#2

hauteur, vous avez dit hauteur ?

j'aime bien le moment où il s'agit "d'aider (les infirmières) à prendre de la hauteur". Ca va les chevilles ? A part ça, rien de plus à dire que Fanny. Mais bon, si la MNH est partenaire, on est sauvés !

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#1

12 mai 2015 : In memoriam

In memoriam :

Apparition d’un ordre infirmier, devenu un gouffre financier ayant livré – clefs en mains – la profession infirmière aux banquiers et aux assureurs, ordre bientôt présidé par un retraité !

Enterrement de la profession infirmière libérale au profit des structures de soins dirigées par des médecins don la prime annuelle 2014 a été de 6200 euros : rien pour les IDEL !

Perte de la pénibilité, depuis décembre 2010, pour les infirmières classées désormais en catégorie A, catégorie sédentaire !

Age de la retraite passé de 57 à 62 ans pour ces mêmes infirmières, en échange d’une pseudo licence infirmière dont les intéressées n’ont toujours pas vu la couleur !

Salaires bloqués depuis 2010 et jusqu’en 2017, les cotisations salariales, elles, ne connaissant pas de répit, une perte de pouvoir d’achat est donc constatée tous les ans !

Baisse du nombre de RTT qui sont désormais passés de 26 à 19 puis à 15 par an dans presque tous les hôpitaux !

Dé classification et suppression de postes infirmiers partout en France au profit de la seule rentabilité financière et au mépris de la sécurité des soins, des patients et des personnels !

Noyade de la formation initiale infirmière dans une nébuleuse universitaire ayant pour effet de produire toujours plus de jeunes diplômés, manque de temps et de moyens pour les professionnelles – dans les services – pour encadrer et former les étudiants en soins infirmiers, futurs chômeurs !

Disparition progressive de la formation permanente au profit du DPC non financé !

Nivellement par le bas de la chaîne des soins en imposant aux infirmières des actes médicaux non rentables et en déléguant des actes infirmiers à d’autres professionnelles non formées !