EN BREF

50 millions d'euros pour sauver la psychiatrie

    Suivant

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, alloue en fin d’année 2018, une enveloppe de 50 millions d’euro pérennes à la psychiatrie pour répondre aux difficultés du secteur et engager les transformations nécessaires, en cohérence avec les attentes légitimes des patients et des familles. Cette enveloppe bénéficiera à l’ensemble des régions et contribuera également à réduire les inégalités de financement existant aujourd’hui entre celles-ci. Cette mesure confirme la priorité que la Ministre a souhaité donner à la psychiatrie et qu’elle a confirmé dans le cadre de Ma Santé 2022. Selon le ministère, en 2019, l’accompagnement et la transformation de la psychiatrie seront poursuivis. Cela se traduira par la préservation renouvelée des moyens de la psychiatrie dans la campagne budgétaire à venir, par la création d’un fonds d’innovation en psychiatrie doté de 10 millions d’euro et par la priorisation des moyens et capacités d’accueil en pédopsychiatrie dans les territoires. La ministre réaffirme également son engagement pour donner à la pédopsychiatrie et à la psychiatrie la priorité attendue au regard des enjeux sociétaux, au service du parcours de soins et de vie des patients et des familles, et renouvelle son soutien aux acteurs de la psychiatrie et de la santé mentale.

Retour au sommaire du dossier Psychiatrie

Publicité

Commentaires (1)

brrruno

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#1

Un peu de poudre ...

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/sortez-le-carnet-de-cheques-francois-ruffin-interpelle-agnes-buzyn-sur-les-ehpad-1029773.html
Il y a un an, des millions pour les pauvres des milliards pour les riches.

https://www.youtube.com/watch?v=znk68aOhFO8 un peu moins loin, un rappel de la baisse des budgets pour la psychiatrie.
C'est bien d'avoir 50 millions de plus, mais il ne s'agit de ne pas faire croire que cela va "répondre aux difficultés" ou "donner la priorité attendue". La situation est catastrophique, mais ces têtes pensantes sont bien loin de la réalité. Juste de quoi continuer à attiser les populations qui se sentent incomprises et malmenées