EN BREF

5ème vague épidémique et mobilisation des soignants : le gouvernement met la main au portefeuille

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Face à la lassitude et l'épuisement des soignants sur fond de reprise épidémique, le gouvernement a choisi de réactiver plusieurs leviers de mobilisation et de soutien pour lutter contre la cinquième vague de Covid-19.

La main au portefeuille

Majoration des heures supplémentaires de 50 %, majoration du temps de travail additionnel pour les praticiens hospitaliers (50 % également) et des gardes supplémentaires pour les personnels hospitalo-universitaires (20 %)... : le gouvernement a mis la main au portefeuille pour que les soignants continuent à répondre présents et que le système de santé résiste. Des mesures déjà mises en place lors des vagues précédentes et qui ont été réactivées. Nous mettons en place toutes les dispositions déjà éprouvées pour permettre la mobilisation des soignants et des établissements et qu'ils s'y retrouvent, a indiqué ce mardi le Ministère de la Santé à la presse.

Cas particulier des congés

L'indemnité exceptionnelle de compensation des congés payés non-pris est également de retour. Elle varie selon les catégories entre 110 et 200 euros brut par jour et sera versée dans la limite de 10 jours maximum. Dans une note adressée à l'ensemble de ses agents, l'AP-HP détaille le dispositif et explique qu'en fonction [de leur] grade, [les agents] pourront ainsi être indemnisés entre 1 100 et 2 000 euros pour 10 journées qui seront travaillées. En cas de report de congés (mais aussi de fermeture de classe ou d'éviction), elle indique également faciliter la garde des enfants des personnels médicaux et non médicaux, notamment en remboursant des frais de garde à domicile à hauteur de 50 heures maximum par enfant et par semaine.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)