EN BREF

Pour « un accès universel aux soins » et contre « le renoncement des plus modestes »

Cet article fait partie du dossier :

Présidentielles

    Précédent Suivant

Les candidats à la présidentielle doivent s’engager à réformer le système d’assurance complémentaire pour en finir avec le renoncement aux soins des plus pauvres, explique le président du Syndicat des audioprothésistes et vice-président du Centre national des professions de santé Luis Godinho.

Lire la suite sur lemonde.fr

Retour au sommaire du dossier Présidentielles

Publicité

Commentaires (0)