EN BREF

L'«affinity therapy», une approche des autistes fondée sur leurs passions

Des parents ont eu l'idée de s'appuyer sur l'intérêt de leur enfant pour les dessins animés pour le soigner. Le premier colloque international sur cette voie nouvelle s'est tenu à l'université de Rennes.

L'«affinity therapy», ou thérapie par affinité, va-t-elle révolutionner la prise en charge de l'autisme? L'idée est sans doute prématurée, mais l'espoir, lui, est bien réel. Comme chaque fois qu'une nouvelle approche apparaît. Le premier colloque international sur l'«affinity therapy» qui s'est tenu en France, à l'université de Rennes, les 5 et 6 mars, a tenté d'en tracer les contours, mêlant témoignage de parents et de professionnels. Psychanalystes et comportementalistes de bonne volonté pourraient bien y retrouver leurs petits.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Publicité

Commentaires (0)