EN BREF

En août, les médecins sont débordés

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Trouver un médecin au mois d'août est toujours compliqué dans l'Hexagone. Mais à Montluçon, le manque de médecins généralistes chronique rend la situation encore plus compliquée avec les départs en vacances des professionnels de santé.

Au sein des cabinets de ville, les médecins se coordonnent en partant à tour de rôle. « Chaque cabinet s'organise de son côté. Dans le cabinet où je travaille, nous sommes deux, quand l'un part, l'autre est là. Un médecin qui est seul s'arrange avec un autre confrère qui est seul. Le code de déontologie fait que l'on n'a pas le droit de partir en laissant ses patients sans solution en cas de besoin », souligne le docteur Frédéric Kott.

Lire la suite sur lamontagne.fr

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)