EN BREF

L'AP-HP continue de déplafonner les heures supplémentaires

Cet article fait partie du dossier:

Fonction Publique

    Suivant

Par le biais d'une décision transitoire parue le 4 janvier au JO, l'AP-HP est autorisée à titre exceptionnel à déplafonner les heures supplémentaires des infirmiers en soins généraux et spécialisés, infirmiers anesthésistes diplômés d'État (Iade), aides-soignants, masseurs-kinésithérapeutes et manipulateurs d'électroradiologie médicale qui y exercent. Ce dispositif court à compter du 1er janvier et ce, jusqu'au 30 juin prochain. Le but énoncé reste de garantir la continuité et la sécurité des soins.

Ce dispositif qualifié d'exceptionnel a en réalité débuté fin septembre. En sachant qu'à plusieurs reprises auparavant, le CHU francilien a déjà pris ce type de décision pour pallier des tensions sur ses effectifs. L'AP-HP n'a en effet récemment pas caché avoir des problèmes pour recruter des paramédicaux.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Legifrance.

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)