EN BREF

L'AP-HP expérimentera en 2020 des facilitateurs de la vie quotidienne

Cet article fait partie du dossier:

Fonction Publique

    Suivant

Dans ses vœux, Martin Hirsch affiche les priorités pour le CHU francilien en 2020 : améliorer les conditions de travail, fidéliser et recruter, rapprocher les décisions du terrain...

Des facilitateurs de la vie quotidienne, une extension de la prime de tutorat, l'intégration d'un représentant des soignants au directoire... Grâce à la mesure gouvernementale de soutien aux investissements du quotidien, le CHU francilien disposera d'une enveloppe supplémentaire de 12,7 millions d'euros qui sera intégralement ezntre les mains des responsables médicaux, soit en moyenne une enveloppe de 150 000 € pour 2020 pour chaque département médico-universitaire (DMU), a-t-il indiqué. S'ajoute à cela les moyens du fonds de transformation, annoncé l'an dernier, et doté en 2020 de 30 M€. Dès janvier, chaque DMU disposera ainsi d'une enveloppe d'amorçage de 40 000 €, libres d'emploi, afin de financer les dépenses utiles à la vie du département. Des appels à projets permettront de sélectionner les initiatives évaluables, répondant au mieux aux enjeux de qualité de vie au travail et de prise en charge des patients, a précisé Martin Hirsch.

Autre priorité de l'AP-HP : recruter et fidéliser pour mieux prendre en charge les patients. Martin Hirsch a signalé qu'après un objectif de stabilité de la masse salariale en 2019, le budget 2020 a été construit avec une augmentation de 1,8% soit de plus de 80 M€. La moitié de cette somme permettra d'augmenter les rémunérations et l'autre de recruter environ 600 soignants de plus. Le CHU compte bien par ailleurs utiliser à plein les mesures annoncées par le Gouvernement pour, par exemple, permettre à l'ensemble des aides-soignants en gériatrie de bénéficier de la prime de 100 euros par mois (soit 3 400 personnes).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Hospimedia

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)