EN BREF

L'AP-HP ouvre la première consultation dédiée aux tatouages

Alors qu’un Français sur dix se disait tatoué en 2010, ce sont aujourd’hui 14% des personnes interrogées qui sont ou ont déjà été tatouées, une proportion encore plus forte chez les femmes (17%) et les jeunes (27% des moins de 35 ans), selon un sondage Ifop réalisé en 2017. Toutefois, il arrive que certaines personnes souffrent de complications associées à un tatouage (infections, allergies, inflammations...) L'Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) a donc décidé de proposer la première consultation dédiée à la prise en charge de ces difficultés. Ouverte une fois par mois dans le service de dermatologie du Pr Vincent Descamps, cette consultation inédite proposera un diagnostic mais aussi une prise en charge. Son ouverture permettra également de mener des "travaux de recherche sur cette problématique aujourd’hui peu explorée", précise le Dr Nicolas Kluger, responsable de cette nouvelle offre de soin.

Lire la suite sur le site de l'AP-HP

Publicité

Commentaires (0)