EN BREF

L’armée appelée à la rescousse pour fournir des antidotes aux gaz toxiques

Dans un arrêté du 14 novembre 2015, la Direction générale de la santé (DGS) autorise la pharmacie centrale des armées à approvisionner les SAMU en sulfate d’atropine. Cette substance est le seul antidote aux gaz toxiques comme le gaz sarin, en cause dans l’attentat terroriste de 1995 dans le métro de Tokyo. Elle fait partie de l’arsenal classique des combattants, qui disposent de formes auto injectables, mais les hôpitaux n’en disposaient pas jusque-là. La DGS, comme le Service de santé des armées (SSA), précisent que cette mesure était prévue pour la préparation de la Conférence des Nations unies sur le climat de Paris (COP21) et n’a pas été prise suite aux attentats de vendredi.

En savoir plus sur le site du monde.fr


Publicité

Commentaires (0)