EN BREF

Arrêts cardiaques : le Samu de Paris mise sur la circulation extracorporelle

Les secouristes parisiens disposent aujourd'hui d'une technique supplémentaire en cas de crise cardiaque. Au delà du massage cardiaque, de la défibrillation et de l'injection d'adrénaline, il existe la circulation extracorporelle, ou ECMO (pour Extracorporelle Membrane Oxygenation). Le principe : la circulation sanguine est déviée du cœur et passe par une machine qui joue à la fois le rôle de pompe et de filtre oxygénant. Le geste, très technique, est longtemps resté cantonné aux blocs opératoires. A présent, le Samu de Paris l'exporte sur les lieux même de l'accident. C’est presque un petit bloc opératoire qu’on installe dehors : le patient est désinfecté comme au bloc, nous revêtons nous-mêmes des tenues stériles, explique au Figaro le Dr Lionel Lamhaut, urgentiste anesthésiste réanimateur au Samu de Paris. La technique, qui a fait ses preuves, représente une belle avancée médicale et technologique et pourrait s'exporter. Le Samu de Paris a formé des équipes à Lyon, Perpignan, Madrid et bientôt Bruxelles, Vienne, Londres et Melbourne, précise le journal.

Lire l'article complet sur LeFigaro.fr 

Publicité

Commentaires (0)