EN BREF

Arrêts maladie : la preuve que le jour de carence pour les fonctionnaires était efficace

Le nombre d'arrêts pour raisons de santé des fonctionnaires territoriaux et des agents hospitaliers a chuté en 2012, pour la première fois depuis six ans, selon une étude rendue publique lundi 9 décembre 2013 par Sofaxis, qui y voit un effet de la journée de carence, bientôt abrogée.

  • Les arrêts d'une journée en maladie ordinaire ont reculé de plus de 43% en un an dans la fonction publique Territoriale (FPT) et de 40% dans l'Hospitalière (FPH), selon cette étude de la société d'assurance spécialisée.
  • Les arrêts de deux et trois jours ont aussi baissé: respectivement - 18% et -12% dans la territoriale et -31,8% et -16,3% pour l'hospitalière.
  • Les arrêts entre un et trois jours représentent près du tiers des arrêts dans la FPT, près du quart dans la FPH.

La suite est à lire sur challenges.fr

Publicité

Commentaires (2)

serge cannasse

Avatar de l'utilisateur

78 commentaires

#1

il faut lire tout l'article !

Efficace sur les arrêts de courte durée, oui, certainement. Mais il n'est pas certain que ce soit efficace sur ceux de longue durée (qui augmente depuis 2007), sur la santé des salariés et en définitive sur la productivité du travail elle-même : les arrêts de courte durée fonctionnent souvent comme des soupapes, permettant de récupérer avant que les choses ne s'aggravent sérieusement. La référence en la matière est le livre de Denis Monneuse, le "surprésentéisme", aussi délétère que l'absentéisme et concernant les mêmes travailleurs : ce sont les mêmes qui s'arrêtent souvent et travaillent trop ! à moins bien entendu d'en rester à la bonne vieille idée que tous les fonctionnaires sont des fainéants ... plus ou moins implicite chez beaucoup de défenseurs de l'abrogation du jour de carence (comme le think tank IFRAP)