EN BREF

Bébés et écrans : des preuves d’un risque accru de surpoids

Avec près de 12% des jeunes enfants en surpoids ou obèses dans les pays développés, et 6% dans les pays en développement en 2010, la proportion d’obésité infantile a atteint un seuil épidémique au niveau mondial. Mais ni les facteurs génétiques, ni l’environnement intra-utérin du fœtus, ni l’alimentation ne suffisent à eux seuls à expliquer l’explosion rapide d’un tel phénomène. Depuis quelques années, des chercheurs s’intéressent à l’impact d’un manque d’activité physique chez les très jeunes enfants.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Publicité

Commentaires (0)