EN BREF

Le calendrier choc des infirmières vendu à 500 exemplaires

Elles avaient posé nues dans un calendrier en décembre 2016 pour dénoncer leurs conditions de travail. Des infirmières de l'hôpital René-Dubos à Pontoise avaient ainsi décidé d'employer les grands moyens pour alerter les pouvoirs publics sur les restrictions budgétaires qui leur étaient imposées. L'opération a rapporté un peu plus de 1677 euros, ont-elles fait savoir ce mois d'avril 2017, un peu plus d'un an après la sortie du calendrier. Le collectif a ainsi vendu 500 calendriers grâce au relais de leur opération coup de poing sur les réseaux sociaux notamment. Les bénéfices ont été intégralement reversés à SOS Préma à Boulogne-Billancourt, dans le 92, une association qui accompagne les parents des bébés prématurés.

Lire la suite sur LeParisien.fr

Publicité

Commentaires (0)