EN BREF

Chiffres inquiétants sur les comportements addictifs chez les internes en médecine

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

D'après une récente étude française, les internes en psychiatrie sont davantage sujets aux addictions et présentent une santé mentale plus fragile que les autres étudiants en médecine. En effet, parmi les internes en psychiatrie, en chirurgie, en anesthésie-réanimation et en médecine générale, les étudiants de la première catégorie sont les plus exposés aux addictions à l'alcool et aux drogues. Ce constat provient d'une étude française réalisée par des psychiatres et spécialistes en santé publique et publiée dans Journal of Affective Disorders. Il s'agit de la première étude en France à faire mention des comportements addictifs chez les internes en médecine. Et les chiffres se révèlent assez inquiétants : 12% des internes en psychiatrie estiment dépendre du cannabis, contre 6% pour les autres étudiants en médecine. Le phénomène n'exclut pas les drogues dures : 24% des internes en psychiatrie affirment consommer occasionnellement ou régulièrement de l'ecstasy contre 17% pour les internes des autres spécialités.

La suite est à lire sur pourquoidocteur.fr

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)