EN BREF

Le Collectif Inter-blocs demande une nouvelle bonification indiciaire pour les IBODE

Lancée le 27 juillet par le Collectif interblocs sur le site Change.org, une pétition revendique la mise en place de la nouvelle bonification indiciaire pour les Ibode de la fonction publique hospitalière. Pour l'instant, celle-ci a recueilli presque 800 signatures. En effet, selon le collectif, les IBODE une fois diplômés, ne perçoivent plus ce complément de salaire.

En théorie, si on se réfère au décret toujours en vigueur du 3 février 1992 et modifié  par Décret n°2012-1484 du 27 décembre 2012 - Une nouvelle bonification indiciaire dont le montant est pris en compte et soumis à cotisation pour le calcul de la pension de retraite est attribuée mensuellement, à raison de leurs fonctions aux  Infirmiers ou infirmiers en soins généraux dans les deux premiers grades du corps des infirmiers en soins généraux et spécialisés de la fonction publique hospitalière régi par le décret n° 2010-1139 du 29 septembre 2010, exerçant leurs fonctions, à titre exclusif, dans les blocs opératoires.

Les IBODE ne perçoivent pas la NBI contrairement aux IDE exerçant au bloc opératoire. Ironie de grille : un IDE grade 2 a exactement la même grille indiciaire qu'un IBODE grade 2. Donc si un IDE au bloc opératoire bénéficie de la NBI et non l'IBODE, cela nous pose un vrai problème d'équité et de reconnaissance, argumente le texte. C'est pourquoi, le Collectif demande à ce que cette NBI soit versé aux intéressés avec effet rétroactif de quatre ans, soulignant que les directions hospitalières doivent respecter la loi et nous devons obtenir notre dû.

Pour en savoir plus ou signez la pétition, rendez-vous sur le site de change.org

Publicité

Commentaires (0)