EN BREF

Le Conseil international des infirmières écrit aux sénateurs

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

Le 17 avril 2015, Judith Shamian, présidente du Conseil internationale des infirmières (CII) a écrit une lettre aux sénateurs français pour faire part de son inquiétude à la suite du vote des députés supprimant l'ordre infirmier. Le courrier indique que le Conseil d’administration du CII est extrêmement préoccupé par la décision de l'Assemblée nationale, prise dans la nuit du 9 avril 2015 par seulement 19 députés sur 29 présents, de dissoudre l'Ordre national des infirmiers. Le Conseil d’administration du CII considère que cette décision rétrograde compromet gravement la qualité des soins et la sécurité des citoyens en France. Dans le contexte d'une démographie et d’une charge des maladies en mutation rapide, un Ordre pleinement fonctionnel est essentiel pour assurer la fourniture de soins efficaces et efficients et pour faire en sorte que le personnel infirmier apporte une contribution optimale aux soins de santé contemporains. Le Conseil d’administration du CII espère que le Sénat français n’approuvera pas cette décision et qu’il demandera à la direction de l'Ordre de répondre dans les meilleurs délais aux préoccupations qui ont été exprimées lors du débat à l’Assemblée nationale. Le Conseil d’administration du CII est prêt à donner ses conseils d’expert sur la manière de répondre et de remédier à ces préoccupations.

Retour au sommaire du dossier Exercice international

Publicité

Commentaires (8)

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#8

Pompier insoumise !

Je viens de lire le communiqué en lien avec ce qui est diffusé ci-dessous : je suis ISPV et non adhérente à l’rrdre national des infirmiers. Le jour où on me contraint, je ne serai plus ISPV. Il est faux, archi faux de dire que les pompiers, en tous cas pas tous, soutiennent cet ordre infirmier.
Cela revient au même de constater que cet ordre se prononce au nom de toute la profession quand seulement 20% y sont inscrits.
On dirait même que cela est de la désinformation au mieux, un mensonge, au pire.
Mais de cela nous sommes ordinalement habituées.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

497 commentaires

#6

Précision.

Peut-être est-il utile de préciser que l'ordre donne 1,8 € par infirmier inscrit au CII (par an, chiffre inscrit au budget 2010-2011) : 300000 euros valent bien un petit courrier, non ?

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#5

Nations Unies.

Je viens de lire un courrier des opposants aux Nations Unies afin de souligner la bêtise ordinale et celle de tous ceux qui la soutienne. Je dis bravo : cette forme de "marquage à la culotte" est tout à fait salutaire. La bêtise ordinale ne semble pas avoir de frontières.

binoute1

Avatar de l'utilisateur

546 commentaires

#4

Nanméo !

oser écrire de telles co...ries "Le Conseil d’administration du CII considère que cette décision rétrograde compromet gravement la qualité des soins et la sécurité des citoyens en France."

rétrograde ? pfff
nuit gravement à la sécurité de citoyens ? bon alors déjà celle des patients n'est pas plus compromise , mais élargir à celle de tous les citoyens....l'ordre serait investi d'une mission de sécurité publique ? les policiers et les gendarmes vont avoir du renfort ?
je ne sais pas si je dois rire ou pleurer....

execho

Avatar de l'utilisateur

188 commentaires

#3

dans le contexte...

d'une démographie et d'une charge des maladies en mutation rapide§§§Nom d'un chien,ça c'est du concept aléatoire doublé d'une phraséologie qui transcende la logique de mon neveu qui essayait de m'expliquer la baisse tendancielle du taux de profit à partir du paradoxe de l'importation de la banane aux Antilles...

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

497 commentaires

#2

Et les martiens ?

Ils vont finir par pleurnicher dans tout l'univers les ordinaux éjectés.
Pathétique !!

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#1

Et les casques bleus ?

Cela en devient plus que ridicule ces appels des étrangers à venir soutenir un ordre infirmier qui est, sera et restera rejeté par la profession dans sa plus grande majorité !
Que vous le vouliez ou pas, que la presse prenne une position parfois très favorable ou pas, cet ordre disparaîtra tôt ou tard.
Après le Québec , voici maintenant le CII qui a son siège en Suisse, pays de neutralité me semble t-il.
A quand les casques bleus ?