EN BREF

Covid-19 : 100 000 contaminations par jour attendues d'ici fin décembre

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

À quelques jours des fêtes de fin d’année, le nombre de contamination au Covid-19 continuent d’augmenter fortement, après un record enregistré le 14 décembre avec le recensement de 63 405 nouveaux cas.

Omicron bientôt majoritaire sur le territoire

Selon les chiffres récents de Santé Publique France, au mercredi 22 décembre, 84 272 nouveaux cas ont ainsi été comptabilisés sur les dernières 24 heures, pour un taux d’incidence de 550,4 cas pour 100 000 habitants. Et sur les sept derniers jours, la moyenne s’établit à 56 883 cas par jour. L’explosion du nombre de contaminations se répercute sur les services hospitaliers, où la pression grimpe notamment dans les services de soins critiques, qui enregistrent désormais 3 147 patients, contre 3 096 mardi 21 décembre. 16.118 personnes sont actuellement hospitalisées contre 16 076 la veille, avec 1 404 nouvelles admissions. Si le variant Delta est responsable à 97% des nouvelles contaminations, Omicron pourrait bientôt devenir majoritaire sur le territoire, entre Noël et le Nouvel An, a alerté mercredi 22 décembre Olivier Véran, le ministre de la Santé, sur BFMTV-RMC. On dépassera très vraisemblablement les 100 000 contaminations par jour d’ici à la fin du mois. C’est ce qui est attendu par les modélisations, a-t-il ajouté, soulignant la plus grande contagiosité de ce nouveau variant qui se multiplie à une vitesse telle qu’il arrive en même temps partout sur la planète. À l’heure actuelle, Omicron serait ainsi responsable de 20% des contaminations sur le territoire français, et sans doute [de] 30 à 35% des cas en Ile-de-France, a indiqué le ministre. Pour autant, il a tenu à rassurer en rappelant qu’il n’entraînait pas de vagues d’hospitalisations dans les lieux où il circule et qu’il était bien sensible au vaccin contre le Covid-19.

Retour du télétravail et introduction du pass vaccinal

Face à l’ampleur de la reprise épidémique, le gouvernement a par ailleurs ouvert la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans mercredi 22 décembre (sans élargir la dose de rappel aux adolescents) et a invité les entreprises à recourir plus largement au télétravail, avec une cible de 3 à 4 jours par semaine. Je demande aux entreprises de se préparer dès maintenant à renforcer le télétravail à la rentrée, donc le 3 janvier, avec une cible de trois jours minimum pour les postes qui le permettent, voire quatre jours quand c'est possible, a ainsi fait valoir Elisabeth Borne, la ministre du Travail, sur Europe 1. Dans ce contexte, le gouvernement entend réévaluer régulièrement la situation sanitaire, notamment lors du Conseil des ministres qui se tiendra lundi 27 décembre. Celui-ci devrait se prononcer sur l’introduction du pass vaccinal, qui fera ensuite l'objet d'un examen en commission à l'Assemblée nationale, mercredi 29 décembre. Actuellement, 52 604 103 personnes ont reçu une première dose de vaccin (soit 78,1% de la population, et 51 553 975 (soit 76,5% de la population), un schéma vaccinal complet.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)