EN BREF

Covid-19 : 13 à 17 millions de morts dans le monde selon l'OMS

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Longtemps sous-estimé, l’impact du Covid-19 à travers le monde s’avère très lourd, selon les dernières estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Celle-ci a en effet rapporté que la pandémie aurait provoqué entre 13 à 17 millions de morts à la fin 2021. Soit bien plus que les 5,4 millions compilés par l’organisation à partir des chiffres officiels des pays.

Un bilan probablement encore sous-estimé

Le bilan total associé directement ou indirectement avec la pandémie de Covid-19 entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021 est d'environ 14,9 millions de morts (une fourchette de 13,3 à 16,6 millions), a révélé l'organisation. Une dizaine de pays représenterait près de 68% de ces décès : Brésil, Egypte, Inde, qui affiche plus de 520 000 morts mais qui, selon l’OMS, en enregistrait quelques 4,75 millions, Indonésie, Mexique, Pérou, Russie, Afrique du sud, Turquie et enfin les États-Unis. À noter que ces chiffres mêmes sont probablement sous-estimés. L’OMS juge en effet que, pour des raisons de collectes de données parcellaires, voire inexistantes, dans certains pays, 6 décès sur 10 ne seraient pas enregistrés au niveau mondial. Ces données, qui font réfléchir, soulignent non seulement l'impact de la pandémie, mais aussi la nécessité pour tous les pays d'investir dans des systèmes de santé plus résilients capables de soutenir les services de santé, essentiels pendant les crises, y compris des systèmes d'information sanitaire plus solides, a déclaré son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Décrue qui se confirme en France

En France, une amélioration de la situation semble bien amorcée : le nombre de nouvelles contaminations et d’hospitalisations continue de diminuer, suite de la poursuite de la décrue de l’épidémie après une période de stagnation qui inquiétait les soignants. Selon le dernier point épidémiologique de Santé Publique France, l’ensemble des indicateurs connaissent une forte baisse dans toutes les classes d’âges, même s’ils demeurent élevés. Ainsi, le nombre de nouveaux cas est passé de 523 525 en semaine 16 (du 18 au 24 avril) à 367 451 en semaine 17 (du 25 avril au 1er mai) et celui des nouvelles hospitalisations, de 8 844 à 6 288. Au jeudi 5 mai, les autorités enregistraient 21 880 malades du Covid hospitalisés, dont 1 447 en soins critiques, contre 22 319 la veille. Enfin, la maladie a emporté 123 personnes en 24 heures, portant le nombre total de décès en France à 146.498 en plus de deux ans.

L'Agence européenne des médicaments (EMA), de son côté, a commencé l'évaluation de l'utilisation du vaccin de Moderna contre le Covid-19 chez les enfants entre six mois et cinq ans, la dernière tranche d'âge à ne pas encore pouvoir être vaccinée. Pour rappel, en février, l’EMA en avait approuvé l’utilisation pour les plus de 6 ans.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)