EN BREF

Le Covid-19 flambe toujours en France...

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant
Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, et Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, l'ont rappelé de concert ce soir, lors d'une conférence de presse, comme dans d’autres pays voisins, la situation épidémique s’est dégradée dans l’hexagone et l’épidémie gagne du terrain (R > 1,1, soit plus d'une personne contaminée à partir d'un cas). À Dijon pour les personnes âgées, et à Clermont-Ferrand en population générale. Compte tenu du dépassement de certains seuils d’alerte, Lille, Grenoble, Lyon, Saint-Etienne seront également placées en alerte maximale à compter de samedi matin. La situation est par ailleurs préoccupante pour Toulouse et Montpellier, susceptibles de franchir les indicateurs et d’être placées zone maximale à compter de lundi 12 octobre au matin. Seul point positif : avec toute la prudence nécessaire à ce type d’annonce et le maintien d’une vigilance constante, la Nièvre et le Morbihan quittent la zone d’alerte, de même que Nice, Bordeaux, et la métropole d’Aix-Marseille. La communication est constante avec les élus locaux, les Agences régionales de santé (ARS) et les Préfets pour répondre au mieux à l’évolution des données. Rappelons que le milieu familial demeure un haut lieu de contamination. Enfin, les ministres l'ont souligné avec force : ces mesures sont également destinées à la protection des soignants pour qui ils renouvellent leur "reconnaissance" pour leur engagement sans faille, passé, présent et vraisemblablement hélas, à venir. 

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)