EN BREF

Covid-19 : Johnson & Johnson s'engage à reprendre la livraison de son vaccin

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Après avoir connu un coup d’arrêt sur le territoire européen suite à l’apparition d’événements thromboemboliques graves une à trois semaines après l’injection, la livraison du vaccin anti-Covid Janssen va pouvoir reprendre au sein de l’Union européenne, de l’Islande et de la Norvège. L’Agence européenne du médicament (EMA) a en effet rendu son avis mardi 20 avril sur la balance bénéfice-risque du produit, qu’elle a jugée favorable, seuls 8 cas lui ayant été remontés à ce jour. Dans un communiqué daté du même jour, le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson à l’origine du vaccin s’est félicitée de cette décision. Prenant compte des déclarations du régulateur européen, il s’engage à mettre à jour le résumé des caractéristiques du produit et la notice du vaccin afin d’y ajouter les informations relatives à ces rares effets secondaires. Les professionnels de santé seront alertés des signes et symptômes de thromboembolie avec thrombocytopénie, ainsi que du traitement approprié, a-t-il ainsi précisé, afin que diagnostics et traitements appropriés à ces événements soient assurés. La sécurité et le bien-être des personnes qui utilisent notre vaccin sont notre priorité absolue, a déclaré Paul Stoffels, Vice-Président du comité exécutif et Directeur scientifique chez Johnson & Johnson, qui a également tenu à rappeler les avantages du vaccin Janssen : injection unique, protection contre les formes nécessitant une hospitalisation ou pouvant entraîner le décès, et efficacité contre les variants émergeants. Le laboratoire s’engage enfin à livrer 200 millions de doses de son produit à l’Union européenne, l’Islande et la Norvège, sa mise sur le marché ayant été autorisée le jeudi 11 mars 2021.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)