EN BREF

Covid-19 : les infirmières puéricultrices se veulent au cœur de la vaccination des 5-11 ans

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Remettre les infirmières puéricultrices (IPDE) au cœur de la stratégie de vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans : c’est ce que réclame l’Association nationale des infirmières puéricultrices (ANPDE) dans un communiqué.

Un acte qui relève de leurs compétences propres

Afin de soutenir l’effort de vaccination de cette catégorie de population, ouverte sans obligation depuis fin décembre, un arrêté, publié le 26 janvier 2022, autorise en effet de nouvelles catégories de professionnels, dont les infirmiers, à prescrire et administrer le vaccin pédiatrique contre le virus. Or, martèle l’ANPDE, vacciner un enfant n’est jamais un acte anodin. Connaissances de l’enfant, de ses besoins, de ses étapes de développement… sont nécessaires à une prise en charge adaptée, souligne l’association professionnelle. Elle rappelle en outre que, depuis 2009, les infirmiers sont formés exclusivement aux soins des adultes, le cursus ne comprenant aucun module de pédiatrie. Les infirmières puéricultrices (infirmières spécialisées en pédiatrie, rappelons-le) jouent donc un rôle essentiel dans la vaccination actuellement, déclare-t-elle.

La garantie d'une couverture vaccinale complète

De plus, l’accompagnement à la vaccination fait partie des rôles propres des IPDE, note-t-elle, précisant qu’elles interviennent déjà auprès des familles pour l’ensemble des vaccinations de leurs enfants, entre prise en charge holistique et délivrance d’informations et d’explications sur ce geste médical. A cela s’ajoute une présence territoriale accrue, aussi bien en exercice libéral qu’au sein des services de Protection Maternelle et Infantile (PMI), qui garantit une couverture vaccinale complète.L’ANPDE encourage donc les parents à faire appel à des infirmières puéricultrices pour la vaccination de leur enfant et demande expressément aux centres de vaccination pédiatriques d’employer des IPDE.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)