EN BREF

Covid-19 : L'OMS ouvre la voie à un nouveau vaccin indien

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Et de huit. Le 3 novembre, l’Organisation Mondiale de la Santé a annoncé avoir accordé l’homologation d’urgence au vaccin anti-Covid Covaxin, produit par la multinationale indienne spécialisée en biotechnologie Bharat Biotech, qui rejoint donc les vaccins Pfizer/BioNTech, Moderna, Janssen, Sinopharm, Sinovac, et les deux AstraZeneca (dont un déjà fabriqué en Inde). Fonctionnant grâce à la technologie du virus inactivé, tout comme les deux vaccins chinois Sinovac et Sinopharm, et nécessitant deux injections à quatre semaines d’intervalle, il serait efficace à 78 % et recommandé pour les plus de 18 ans. Cette homologation d’urgence permet au vaccin de bénéficier d’une reconnaissance internationale et d’intégrer ainsi le système Covax, qui a pour objectif de faciliter pour les pays pauvres l’accès à la vaccination. En effet, depuis le lancement des campagnes vaccinales, l’OMS n’a cessé d’alerter sur l’iniquité prévalant dans la distribution des vaccins, les pays les plus riches concentrant l’essentiel des doses disponibles. Dans son nouveau plan de lutte contre le virus, l’organisation a ainsi noté que jusqu’à présent seuls 0,4 % des tests et 0,5 % des vaccins injectés dans le monde entier ont été utilisés dans les pays à faibles revenus, malgré le fait que ces pays comptent pour 9 % de la population mondiale. Cette annonce intervient également alors que la pandémie a causé 5 millions de morts, un chiffre que l’OMS juge par ailleurs sous-estimé.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)