EN BREF

Covid-19 : la FHP favorable à la vaccination obligatoire des soignants

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Après le ministre de la Santé et Alain Fischer, le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale anti Covid-19, c’est au tour de la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP) d’encourager les soignants qui ne se seraient pas faits vacciner à le faire. À l’origine de cet appel, la crainte d’une quatrième vague qui pourrait survenir à la fin de l’été provoquée par les variants, et notamment le variant Delta, jugé plus contagieux et qui, selon Olivier Véran, représente aujourd’hui 20 % des nouveaux cas positifs. La vaccination est aujourd’hui le seul moyen de vaincre, tous ensemble, l’épidémie. C’est autant un enjeu de protection individuelle que de solidarité collective, rappelle ainsi la FHP dans un communiqué daté du lundi 28 juin. Saluant l’effort réalisé par les professionnels de santé, qui ont permis à 62 % de la population française adulte de recevoir une dose de vaccin et à 36 % d’entre elle d’être complètement vaccinée, elle s’inquiète toutefois du plafond de verre sur lequel la campagne vaccinale semble désormais se heurter, avec un nombre de vaccinations en baisse. Il est donc impératif d’accélérer drastiquement l’effort de vaccination, et cela passe clairement par l’obligation vaccinale pour les professionnels soignants, plaide-t-elle. Et son président, Lamine Gharbi, d’ajouter que cette obligation se justifie par la mission-même des personnels soignants : prendre en charge leurs concitoyens et les protéger. Ce qui est vrai pour la population générale l’est encore davantage pour les soignants qui s’exposent avec dévouement en première ligne : c’est le virus qu’il faut craindre, pas le vaccin, martèle-t-il.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)