EN BREF

Covid-19 : la version modifiée du vaccin Moderna efficace en rappel contre Omicron

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Elle en avait fait la promesse lors de l’apparition et la rapide diffusion d’Omicron : l’entreprise de biotechnologie américaine Moderna a annoncé mercredi que la version modifiée de son vaccin contre le Covid-19 visant spécifiquement ce variant présentait de bons résultats.

Cette version modifiée du produit pourrait servir pour de nouvelles doses de rappel dans les mois à venir.

Des anticorps multipliés par 8 après une dose de rappel

Une dose de rappel de 50 microgrammes de ce nouveau vaccin candidat, baptisé mRNA-1273.214, a induit une réponse d’anticorps (…) supérieure contre le variant Omicron, un mois après son administration, comparé au vaccin originel, s’est félicité le laboratoire dans un communiqué. Les anticorps contre Omicron ont ainsi été multiplié par 8 par rapport au niveau d’avant injection, comparé à une multiplication par 4 avec un rappel du vaccin initial, explique-t-il. Cette nouvelle version du vaccin est « bivalente », c’est-à-dire qu’il cible à la fois la souche initiale du virus mais aussi le variant Omicron. Quant aux effets secondaires, ils sont comparables à ceux produits par le vaccin originel. Nous anticipons une protection prolongée contre les variants préoccupants avec mRNA-1273.214, ce qui en fait notre candidat principal pour un rappel à l'automne 2022, a déclaré Stéphane Bancel, le patron de Moderna, cité dans le communiqué, ajoutant que les données préliminaires seront soumises aux régulateurs, pour une mise à disposition espérée à la fin de l’été.

Si cette nouvelle est perçue favorablement par les experts, il est à noter que les données de Moderna ne fournissent pour le moment pas de certitude sur la capacité de cette nouvelle version à être beaucoup plus efficace pour prévenir les infections, ou même les cas graves de la maladie. De son côté, Pfizer mène également des essais sur une version modifiée de son vaccin, visant elle aussi spécifiquement Omicron.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)