EN BREF

Covid-19 : Le SNIIL réclame l'accès à plus de vaccins

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Permettre aux infirmiers libéraux d’avoir accès à plus de vaccins dans le cadre de la campagne de vaccination contre le Covid-19. C’est ce que réclame le SNIIL dans un communiqué daté du 19 mai. Dénonçant un élargissement non-concerté des acteurs de la vaccination (aides-soignants et auxiliaires de puériculture, ndlr) et les manquements répétés dans la stratégie vaccinale, parmi lesquels l’impossibilité de prescrire qui leur a été longtemps imposée, il insiste sur le rôle jugé essentiel de ces professionnels de santé, acteurs clés de la vaccination. Afin de renforcer leur action, le syndicat alerte les pouvoirs publics afin que, notamment, les infirmiers puissent accéder aux commandes des vaccins y compris à ARN Messager (Moderna) pour répondre à la demande croissante de la population, soulignant que ces derniers rencontrent de plus des difficultés d’approvisionnement avec le vaccin Janssen, du laboratoire Johnson & Johnson, à l’utilisation plus aisée car unidose. Une demande qui s'inscrit également dans un contexte marqué par la méfiance de la population envers le produit AstraZeneca, le deuxième vaccin auquel les libéraux ont accès. Par ailleurs, le SNIIL souhaite que la profession soit clairement identifiée sur le site d’information Sante.fr, qui permet entre autres aux Français de trouver des rendez-vous pour se faire dépister ou vacciner dans le cadre de la campagne contre l’épidémie. Au risque, s’ils n’étaient pas écoutés, d’entraîner la désaffection des infirmières et infirmiers libéraux et de freiner la campagne de vaccination, conclut-il.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)