EN BREF

Covid-19 : près de 1 900 décès à domicile entre le 1er mars et le 31 mai selon un bilan provisoire

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

C'est un bilan très provisoire. Près de 1 900 personnes sont décédées à domicile du Covid-19 entre le 1er mars et le 31 mai, selon des données encore en cours de l'Inserm, qui viennent compléter le chiffre déjà connu des décès à l'hôpital et en Ehpad. Au total, 1 871 certificats de décès avec mention de Covid-19 de personnes mortes à domicile ont été recensés au cours de cette période par le Centre d'épidémiologie sur les causes de décès (CépiDc) de l'Inserm, selon des données datées de mardi 25 août. Pour 979 d'entre eux, la maladie Covid-19 a été confirmée, tandis que dans les 892 autres cas, il s'agit de suspicions de Covid-19, à une période où les tests de dépistage virologiques n'étaient pas réalisés systématiquement sur tous les malades, détaille le CepiDc sur son site internet. Il faut néanmoins rester très prudent face à ces chiffres. En effet, ces données sont encore incomplètes, avertit le centre, car la réception et le traitement des certificats de décès sont encore en cours. Le 26 avril dernier dans le JDD, Jacques Battistoni, président du syndicat de médecins généralistes MG France, estimait lui à 9 000 le nombre des décès à domicile entre le 17 mars et le 19 avril, s'appuyant sur une étude en ligne réalisée par le syndicat, mais nous n'avions encore aucun chiffre officiel à disposition.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)