EN BREF

Covid-19 : seul un patient hospitalisé sur 4 totalement rétabli après un an

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Certaines personnes infectées par le Covid souffrent de ce que l'on appelle le Covid Long au point que des hôpitaux ont ouvert des unités dédiées à l'observation de ces symptômes persistants. Or, une nouvelle étude britannique* vient apporter des chiffres sur le covid long : seul environ un patient hospitalisé pour Covid-19 sur quatre était totalement rétabli après un an. 

Le rétablissement a été évalué à l'aide de mesures de différents résultats d'examens des patients à 5 mois puis à un an après leur sortie de l'hôpital. Les chercheurs ont notamment prélevé des échantillons de sang des participants lors de la visite de cinq mois pour analyser la présence de diverses protéines inflammatoires. Il ressort de l'étude que la proportion d'adultes ayant totalement récupéré n'a pas beaucoup changé entre ces deux échéances : elle s'établit à 25,5% pour les patients examinés 5 mois après leur sortie et à 28,9% pour ceux l'ayant encore été un an après. Le fait d'être une femme, d'être atteint d'obésité et d'avoir été sous ventilation à l'hôpital sont tous associés à une probabilité plus faible de se sentir complètement rétabli à un an, souligne également l'étude. Pour rappel, parmi les symptômes les plus courants du Covid long, on peut citer la fatigue, les douleurs musculaires, le ralentissement physique, le manque de sommeil et l'essoufflement.

*Cette étude, présentée au Congrès européen de microbiologie clinique et des maladies infectieuses à Lisbonne et publiée dans The Lancet Respiratory Medicine, a utilisé les données de patients adultes de 39 hôpitaux du National Health Service (NHS) du Royaume-Uni entre le 7 mars 2020 et le 18 avril 2021.

La Redaction d'Infirmiers.com

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)