EN BREF

Covid-19 : une vaste étude confirme le profil des personnes à risque

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Le constat était connu mais une vaste étude vient le confirmer. Parmi les personnes vaccinées, le risque de faire une forme grave du Covid-19 apparaît fortement associé à l'âge, à la prise d'immunosuppresseurs ou de corticoïdes oraux et augmente fortement avec le nombre de comorbidités, atteste ce vendredi 11 février une enquête Epi-Pharequi a porté sur l'ensemble des personnes ayant un schéma vaccinal complet (deux doses ou une dose et une infection) en France au 31 juillet, soit 28 millions de personnes. Elle révèle qu'au cours de ce suivi, 5 345 personnes ont été hospitalisées et 996 sont décédées à l'hôpital pour Covid-19.

Dans le détail

Dans cette population de sujets vaccinés, les risques d'hospitalisation et de décès hospitalier étaient associés à l'âge. Par exemple, par rapport aux personnes de 45-54 ans, celles âgées de 85-89 ans avaient un risque 4 fois plus élevé d'être hospitalisées et 38 fois plus élevé de décéder. Mais aussi à la localisation géographique: les personnes résidant dans les communes les plus défavorisées avaient un risque d'hospitalisation 1,3 fois plus élevé. Par ailleurs, seulement 10% des patients vaccinés hospitalisés pour Covid-19 et 2% des patients vaccinés décédés en milieu hospitalier ne présentaient aucune comorbidité, soit deux fois moins que dans la population totale non vaccinée des deux premières vagues. Parmi les personnes vaccinées hospitalisées, 12% présentaient une comorbidité, 16% deux comorbidités, 18% trois comorbidités, 16% quatre comorbidités et 27% cinq comorbidités ou plus.

Que faut-il en conclure ?

En premier lieu, ces résultats confirment le risque très faible d'hospitalisation chez les vaccinés, souligne le Pr Mahmoud Zureik, le directeur de la structure Epi-Phare. Ils suggèrent aussi l'importance de la vaccination combinée à des mesures de prévention complémentaires pour éviter encore davantage le risque de formes sévères de Covid-19 chez les personnes vaccinées, en particulier les populations âgées et immunodéprimées, selon lui.

Par ailleurs, Novavax a annoncé jeudi une efficacité de 80% pour son vaccin contre le Covid-19 chez les adolescents de 12 à 17 ans, et prévoit de soumettre ces données aux autorités sanitaires dans le monde au premier trimestre 2022.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)