EN BREF

"Cuisinier" à l'hôpital, je réchauffe et sale des plats sous vide. Mon métier me dégoûte

Mais pourquoi la nourriture est-elle toujours infâme à l'hôpital public ? Parce que les cuisiniers n'en sont plus ! C'est du moins ce qu'affirme Bruno, agent technique dans un hôpital et anciennement second dans les plus grands restaurants parisiens. Malgré ses efforts, les plats sont tous fades. Normal, ils sont livrés en boite ou sous plastique, prêts à être réchauffés. Témoignage.

La suite est à lire sur nouvelobs.com

Publicité

Commentaires (0)