EN BREF

Décret infirmier : l'ONI se félicite des annonces d'Olivier Véran

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Faire évoluer le décret infirmier : c’est l’engagement qu’a pris Olivier Véran, le ministre de la Santé, lors du colloque "Comment construire un système de santé plus proche, plus efficient et plus durable ?", organisé jeudi 20 janvier par l’Ordre National des Infirmiers (ONI) et l’Institut Droit et Santé. Territorialisation, démocratie sanitaire, numérique en santé et évolution de la profession infirmière étaient notamment au menu.

Le début des travaux attendu prochainement

Invité dans l’après-midi, le ministre s’est notamment exprimé sur ce dernier sujet. Les infirmiers sont incontournables depuis le début de la crise. Je crois beaucoup à l'évolution des carrières, au déploiement des compétences pour ceux qui le souhaitent, avec des perspectives d'évolution qu'il s'agisse de management, de compétences universitaires..., a-t-il déclaré. Il a ainsi confirmé que les travaux sur le décret débuteraient dans les toutes prochaines semaines, soit avant la fin du quinquennat. Promettant d’aller au-delà des corporatismes, Olivier Véran a ajouté qu’il ne s’agissait pas d’enlever quoi que ce soit à qui que ce soit, mais un infirmier ayant acquis une compétence supplémentaire doit pouvoir prescrire certains médicaments, faisant notamment ici écho aux revendications des infirmiers en pratique avancée (IPA). Avec une nécessité : celle de décloisonner les professions.

Des annonces qui réjouissent l'ONI

Dans un communiqué, l’ONI, qui porte les sujets de l’évolution du métier d’infirmier et du décret, s’est réjoui de ces annonces. Développement des sciences infirmières au niveau universitaire, reconnaissance des compétences acquises, de développement des pratiques professionnelles et de l’acquisition des compétences médicalisées, développement de la prévention au travers du métier de "préventologue" qui pourrait revenir aux infirmiers… sont autant de sujets que le ministre entend aborder au cours des prochaines semaines, détaille l’Ordre. En clôture du colloque, Patrick Chamboredon, Président de l’Ordre, s’est réjoui "que les promesses se matérialisent", et a estimé que "les questions de l’accès direct, de la prescription, de la consultation infirmière sont vraiment sur la table, et au cœur des débats qu’on doit avoir sur la réécriture du décret", conclut le communiqué.

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (0)