EN BREF

Dengue, zika, chikungunya : 700 Tahitiens vont être testés

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

L'Institut Louis Malardé lance à partir du 14 septembre une étude de séroprévalence pour connaître le taux d'immunisation de la population aux arbovirus les plus fréquents portés par les moustiques. Deux personnes vont sillonner les communes pour enquêter et prélever des échantillons de sang. Cette étude de séroprévalence qui va permettre aux autorités locales de santé publique de mieux appréhender les prochaines épidémies en fonction du virus qui circule et même d’être capable d'en anticiper l’ampleur. Elle permettra de connaître également avec une précision plus scientifique la part de population réellement atteinte par le zika et le chikungunya. 

Lire la suite sur tahiti-infos.com

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)