EN BREF

Deux outils innovants pour mieux accompagner les patients en oncologie

Cet article fait partie du dossier:

Exercer dans le privé

    Précédent Suivant

Les 8 et 9 décembre derniers, les 9e Trophées de l'hospitalisation privée ont récompensé dix cliniques innovantes, engagées en faveur de la santé connectée, de l'excellence médicale, du développement durable, du bien-être du personnel et des relations avec les patients. Les lauréats ont été choisis par des jurys de personnalités reconnues et indépendantes du secteur de la santé qui devaient départager un nombre record de dossiers cette année, avec plus de 150 candidatures déposées, et ce dans cinq catégories : « clinique durable », « innovation et santé connectées », « publications et évènements médicaux », « ressources humaines », « relations avec les patients ».

Retenons dans la catégorie "innovation et santé connectées" le Trophée décerné au groupe de cliniques Vivalto Santé pour son initiative « ChimiOrale et VivaltoLife : deux outils innovants pour mieux accompagner les patients en oncologie ». Vivalto Santé propose en effet un nouveau parcours en oncologie s'appuyant sur deux outils innovants pour mieux accompagner les patients avant et pendant leurs traitements de chimiothérapie orale. Tout d'abord, le Serious Game « ChimiOrale » permet l'éducation thérapeutique des patients par le jeu. Les résultats sont transférés en temps réel sur la plate-forme sécurisée « Vivalto Life ». Cela permet à l'infirmière coordinatrice éducation thérapeutique de construire une séance personnalisée au plus proche des besoins du patient. L'objectif de cette prise en charge innovante est d'optimiser l'observance et le suivi des patients et de permettre d'élargir l'accès aux chimiothérapies et thérapies ciblées orales à des patients plus fragilisés et à améliorer la coordination des professionnels de santé autour du patient. Les résultats sont une baisse de l'anxiété, la rapidité de lancement du traitement et la mise à niveau des bonnes pratiques.

Retour au sommaire du dossier Exercer dans le privé

Publicité

Commentaires (0)