EN BREF

Dix arrêtés étendent les protocoles de coopération entre infirmiers et médecins

Cet article fait partie du dossier:

Coopérations interprofessionnelles

    Précédent Suivant

En décembre dernier, le Ministère de la santé avait affirmé vouloir les promouvoir ; c'est chose faite. Les protocoles de coopération, issus du Ségur de la santé et mis en place pour fédérer les professionnels de santé autour d’une organisation transversale et décloisonnée, ont été étendus dans plusieurs domaines et encadrés par dix décrets parus au Journal Officiel le 3 mars. A la soixantaine de protocoles existants viennent donc s'ajouter ceux portant sur la réalisation d'examens d'exploration fonctionnelle, de photographies du fond d'œil (dépistage de la rétinopathie diabétique), d'échographie veineuse des membres supérieurs, du frottis cervico-utérin (dépistage du cancer du col de l'utérus), de l'échocardiographie, le prélèvement de feuillets épidermiques, l'adaptation des doses d'insuline chez les patients diabétiques (DT1/DT2), l'évaluation et le suivi de plaies complexes, le diagnostic domiciliaire pour initier la prise en charge de la fragilité du sujet âgé, et enfin la contribution aux actions de santé publique en binôme avec les médecins via l'expérimentation Asalée, née en 2004.

Accéder aux dix arrêtés concernés :

Réalisation des manométries oesophagienne, ano-rectale et pHmétrie par des infirmier(e)s du service d'exploration fonctionnelle digestive

Réalisation du frottis cervico-utérin (FCU) de dépistage du cancer du col de l'utérus par l'infirmière du centre de santé

Réalisation d'échocardiographie par un professionnel non médecin : enregistrement et pré interprétation des paramètres écho cardiographiques trans-thoraciques (ETT) par une infirmière diplômée d'état (IDE) en lieu et place d'un médecin cardiologue avant contrôle et interprétation médicale définitive

Prélèvements de peau mince (feuillets épidermiques) dans le cadre de prélèvements de tissus sur personnes décédées

Interprétation des résultats de glycémie capillaire, et adaptation des doses d'insuline de patients atteints de diabète de type 1, de diabète de type 2, ou de diabète gestationnel, par une infirmière en consultation hospitalière en lieu et place du médecin

Réalisation d'échographies des veines et/ou artères des membres supérieurs par une infirmière en lieu et place d'un médecin

Réalisation de photographies du fond d'œil dans le cadre du dépistage de la rétinopathie diabétique par un(e) orthoptiste et/ou infirmier(e) en lieu et place d'un ophtalmologiste

Evaluation et suivi de plaies complexes et/ou à retard de cicatrisation par un(e) infirmier(e) expert(e) en plaies et cicatrisation dans le cadre d'un réseau pouvant fonctionner en télémédecine

Intervention d'infirmières libérales à domicile afin de diagnostiquer et d'initier la prise en charge de la fragilité du sujet âgé

ASALEE : travail en équipe infirmier(e)s délégué(e)s à la santé populationnelle & médecins généralistes pour l'amélioration de la qualité des soins et l'allocation optimisée de la disponibilité des professionnels de santé sur le territoire concerné

Retour au sommaire du dossier Coopérations interprofessionnelles

Publicité

Commentaires (0)